Barcelone - Bayern, le match de l'après

Reuters
C'est un match gravé dans le marbre que beaucoup de Catalans espèrent un jour oublier. Il y a un peu plus d'un an, le FC Barcelone subissait l'une des plus humiliantes défaites de son histoire, en quart de finale de la Ligue des Champions contre le Bayern Munich (8-2). Tous ont le souvenir des mines déconfites des Blaugrana, de la joie un peu contenue des Bavarois, du large score, de l'écart de niveau entre les deux formations... Face à l'ogre bavarois, voir les Barcelonais autant en difficulté, faisait presque de la peine à voir. L'impression était si forte que l'on pouvait se demander si les deux équipes évoluaient dans la même cour. Ce mardi au Camp Nou, au moment de recroiser le fer (21h), ils seront nombreux à avoir ce match historique dans la tête. Mais curieusement, depuis ce 14 août si symbolique, le Bayern Munich et le FC Barcelone ont tracé des chemins totalement différents qui rendent ce match très excitant.

En Catalogne, le FCB s'apprête à disputer une nouvelle campagne de Ligue des Champions dans le but de s'offrir une sixième coupe aux grandes oreilles. Sauf que depuis plusieurs années, les Blaugrana ne font qu'illusion dans la plus prestigieuse des compétitions. Après des phases de poules maîtrisées, les coéquipiers de Gérard Piqué se sont à chaque fois pris les pieds dans le tapis une fois la phase à élimination directe débutée. On se souvient de l'épisode de l'AS Rome en 2018 (victoire 4-1 à l'aller, défaite 0-3 au retour) puis de l'immense claque reçue au retour contre Liverpool pourtant amputé de nombreux éléments (victoire 3-0 à l'aller, défaite 0-4 au retour) en 2019 et donc de l'humiliante élimination contre le Bayern Munich en 2020. L'an passé, Barcelone a encore subi la loi du Paris Saint-Germain (défaite 1-4, 1-1 au match retour). En plus des résultats sportifs, le club voit son effectif régresser au rythme des départs et de la politique de recrutement. En proie à d'énormes soucis financiers, le FCB a dû vendre ou laisser partir ses meilleurs éléments, à commencer par Lionel Messi. Malgré l'émergence de certains (Gavi, Pedri, De Jong, Fati, Puig), les cadres s'essoufflent (Busquets, Alba, Piqué) et de nombreux éléments sont actuellement blessés (Coutinho, Dembele, Aguero, Fati, Braithwaite, Dest, et Alba). Avec une Coupe du Roi gagnée en deux ans, la formation de Ronald Koeman peine à retrouver sa suprématie d'avant. Pis, les Blaugrana ne font plus peur du tout.


Le Bayern, une vraie machine à gagner

En face, le Bayern Munich semble totalement à l'opposé des problèmes du FC Barcelone. Les Bavarois ont glané un neuvième titre de champion d'Allemagne de suite et ont fait du dixième, un véritable objectif cette saison. Si la route de la Ligue des Champions s'est arrêtée en quart de finale l'an dernier contre le Paris Saint-Germain, il ne fait aucun doute que le Bayern a remis le bleu de chauffe. Malgré la perte d'Hansi Flick avec lequel le club a remporté deux titres de Bundesliga, une coupe d'Allemagne et une Ligue des champions, les dirigeants ont engagé Julian Nagelsmann, l'ancien du RB Leipzig pour le remplacer. Entraîneur jeune, novateur et avec un vrai projet de jeu, l'Allemand a bien débuté son aventure avec la formation de Bavière (trois victoires, un nul) où sa gestion des égos sera à surveiller.

Pour le moment, le Bayern Munich s'appuie sur un effectif durable qui n'a pas été modifié dans ses grandes largeurs depuis bien longtemps. Même si Jérôme Boateng, David Alaba et Javi Martinez ont quitté le club, ce dernier s'est renforcé avec Dayot Upamecano, Marcel Sabitzer (deux anciens de Leipzig), Omar Richard et Sven Ulrich. Une continuité qui fait la force du FCB. Avec Kingsley Coman, Leroy Sané, Serge Gnabry ou encore la jeune pépite Jamal Musiala, buteur contre.. Leigzig samedi en Bundesliga, la machine allemande est très bien réglée. Le niveau des cadres (Hernandez, Pavard, Kimmich, Goretzka, Müller, Lewandowski, Neuer) n'est évidemment pas à oublier non plus. Si le Bayern Munich est le favori de ce match, gageons que l'hymne de la Ligue des Champions transcende les Barcelonais pour offrir un très beau spectacle.


>