Russie : Contrairement à Ronaldo, le sélectionneur boit du Coca-Cola


Ne parlez pas de Coca-Cola à Cristiano Ronaldo. Mardi 15 juin, le capitaine de l’équipe du Portugal avait retiré de la vue des caméras deux bouteilles du soda mondialement connu pour placer devant lui une bouteille d'eau, marquant sa nette préférence quant à sa consommation. L'impact avait été assez important car, en l'espace de quelques heures, la valorisation boursière du géant américain avait connu une baisse de près de 4 milliards de dollars. "De l'eau, pas du Coca-Cola", avait expliqué le capitaine des champions d'Europe en titre lors de cette fameuse conférence de presse. Par la suite, Ronaldo a été imité par certains joueurs.

L'UEFA ne va pas sanctionner Ronaldo


D'abord, c'est Paul Pogba qui avait écarté une bouteille d'une marque de bières (Heineken) lors de sa conférence de presse d'après France-Allemagne. Puis mercredi soir, Manuel Locatelli, auteur d'une grande prestation et d'un doublé lors du succès de l'Italie face à la Suisse (3-0), a imité le geste de Ronaldo. Si ces actions semblent montrer une certaine indépendance par rapport aux différents sponsors de ce Championnat d'Europe, les réactions sont diverses. Le sélectionneur de la Russie, Stanislas Tchertchessov, a lui opté pour la solution de boire du Coca-Cola, après le succès de la Russie face à la Finlande, mercredi (1-0).


Sondée par Le Parisien, l'UEFA ne sanctionnera pas Ronaldo pour son geste, mais l'instance a tout de même indiqué qu'elle avait "rappelé aux équipes participantes que les partenariats font partie intégrante du déroulement du tournoi et permettent d’assurer le développement du football à travers l’Europe, y compris pour les jeunes et les femmes."

>