L'Ukraine éclipse Ronaldo

Reuters

La carrière de Cristiano Ronaldo a été marquée par des buts mémorables, comme ce ciseau acrobatique planté contre la Juventus Turin en quarts de finale de la Ligue des champions, à l’époque où il évoluait encore au Real Madrid. Mais son 700e (*), inscrit lundi soir en Ukraine, ne laissera pas une trace autre que symbolique dans sa glorieuse légende.

Sa 95e réalisation avec le Portugal n’a effectivement pas permis à la Seleçao de l’emporter à Kiev (2-1), dans ces éliminatoires de l’Euro 2020. Les leaders du groupe B ont imposé leur loi d’entrée, grâce à Roman Yaremchuk sur corner (6e), et ont alourdi le score avant la pause par Andriy Yarmolenko, seul à la réception d’un centre de Vitali Mykolenko (37e).

Déjà décisif trois jours plus tôt au Luxembourg, "CR7" s’est encore imaginé en sauveur de la patrie, pendant quelques instants, lorsqu’il a transformé son penalty en seconde période, d’une lourde frappe qui a pris le gardien adverse à contre-pied (72e). Mais la rencontre en est restée là, un résultat qui qualifie officiellement les joueurs d’Andriy Shevchenko.

Les hommes de Fernando Santos, qui ont terminé le match à onze contre dix, sont quant à eux encore loin de pouvoir défendre leur titre l’année prochaine. Les champions d’Europe 2016, deuxièmes de leur poule et coincés à 11 points, ne possèdent plus qu’une longueur d’avance sur les Serbes, qui se sont imposés de leur côté en Lituanie (1-2).

---------------------------
(*) Ce 95e but avec le Portugal s’ajoute à ceux que le quintuple Ballon d’Or a marqués en club avec le Sporting (5), Manchester United (118), le Real Madrid (450) et la Juventus Turin (32).