Euro 2020 : Le père de Maguire touché aux côtes dans le chaos de Wembley

Reuters

M. Maguire, 56 ans, et l'agent de son fils, Kenneth Shepherd, ont été piétinés par des supporteurs sans billets ayant réussi par la force à pénétrer dans l'enceinte du stade de Wembley, semant la panique et s'installant aux places des spectateurs munis, eux, de billets. "Ce n'était pas une expérience agréable. Ca l'a secoué. C'était effrayant. Je ne souhaite à personne de vivre ça lors d'un match de foot", déclare Maguire mercredi dans les colonnes du tabloïd britannique The Sun.

"Mon père s'en est bien tiré. Il a du mal à respirer à cause de ses côtes, mais il n'est pas du genre à en faire toute une histoire", a précisé le footballeur à propos de son papa qui n'a pas fait appel à un médecin. Le jour de la finale, des supporteurs anglais éméchés, rassemblés autour du stade londonien dès le petit matin, ont lancé des pierres et des projectiles et insulté des tifosi italiens.

Lando Norris a aussi été agressé

Des centaines de supporters sans billet ont ensuite pris d'assaut les portes de Wembley, et réussi à pénétrer dans le stade, notamment par l'accès VIP insuffisamment protégé. Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux ont montré de violentes agressions dans les couloirs du stade, notamment contre les supporteurs italiens après le match. 

La police de Londres, la Met, a procédé à 86 arrestations et annoncé que 19 policiers avaient été blessés dimanche. Dans un communiqué mercredi, la Met a défendu son intervention, l'une de ses responsables, Jane Connors, soulignant que sans "l'intervention immédiate" des forces de l'ordre, "il est possible que ce match ait dû être abandonné". "Je n'accepte pas que l'opération de maintien de l'ordre ait échoué et je soutiens les décisions difficiles prises par les policiers et les commandants de l'ordre public de la Met", a déclaré le commissaire adjoint adjoint. 

Par ailleurs, Lando Norris, le jeune pilote britannique de l'écurie McLaren de Formule 1, a été agressé et s'est fait voler la montre de luxe qu'il portait en sortant du stade après la finale. L'UEFA a ouvert mardi une procédure disciplinaire à l'encontre de la Fédération anglaise de football (FA) après les incidents lors de cette finale remportée aux tirs au but par l'Italie.


>