Tour d'Italie (E8) : La première victoire tricolore pour Victor Lafay



Onze ans que l’équipe Cofidis attendait ça. Ayant bien senti le coup dans la montée finale vers Guardia Sanframondi, Victor Lafay a distancé ses derniers compères d’échappée pour signer la première victoire d’étape française de l’édition 2021 du Giro et la première pour la formation nordiste sur les routes italiennes depuis Damien Monier en 2010. Une huitième étape au parcours vallonné qui a démarré avec une tentative d’échappée d’un certain Egan Bernal. Mais la présence du Colombien à l’avant n’a pas été très bien perçue, provoquant une réaction immédiate du peloton, avec Rémi Cavagna qui a forcé l’allure pour la formation Deceuninck-Quick Step afin de ramener le vainqueur du Tour de France 2019 à la raison. Dans la foulée, le peloton s’est brisé en plusieurs morceaux avec notamment le porteur du maillot rose Attila Valter et Romain Bardet qui ont été distancé mais l’équipe Groupama-FDJ a protégé son leader de circonstance en le ramenant dans le peloton. Ce début d’étape a été très animé avec les équipes Bahrain Victorious puis Ineos Grenadiers qui ont vissé et annihilé toute velléité d’offensive, dont celle de Gianluca Brambilla.

La Groupama-FDJ a laissé faire


Samuele Battistella puis Gino Mäder, vainqueur de la sixième étape de l’épreuve, ont également tenté en vain leur chance. Peu après l’abandon de Caleb Ewan, victorieux ce vendredi à Termoli, un groupe de huit coureurs dont Victor Lafay, Alexis Gougeard ou encore Fernando Gaviria a obtenu l’aval du peloton pour prendre le large. Au prix d’un bel effort, Victor Campenaerts a pu faire la jonction pour former l’échappée majeure de cette huitième étape du Tour d’Italie 2021. En effet, l’équipe Groupama-FDJ n’a pas fui ses responsabilités et mené le peloton avec un tempo loin d’être infernal. Il faut dire que Nelson Oliveira, pointé à un quart d’heure au classement général, était le plus dangereux pour le maillot rose d’Attila Valter. L’échappée a alors pu prendre cinq minutes d’avance à 90 kilomètres de l’arrivée et même plus de sept minutes au pied de la Boca della Selva, principale difficulté sur le parcours de l’étape. Dans le peloton, Dan Martin, George Bennett puis Simon Yates ont été victimes de problèmes mécaniques mais sans grande conséquence. La montée de la Boca della Selva a permis à Kobe Goossens de prendre les points quand le peloton a conservé son intégrité malgré la pente. La descente, par contre, a fait des dégâts.

Lafay a saisi sa chance


En effet, Fernando Gaviria a tenté de s’isoler en tête de course mais est allé à la faute dans un virage puis a dû redoubler d’efforts pour revenir sur le reste de l’échappée à 26 kilomètres de l’arrivée. Avec un peu moins de six minutes d’avance à 25 kilomètres de l’arrivée, il était alors évident que l’échappée allait s’expliquer pour la victoire d’étape et c’est Nikias Arndt qui a lancé les hostilités à 21 kilomètres du but avant d’être contré par Victor Campenaerts. Alexis Gougeard puis Kobe Goossens ont également tenté leur chance mais c’est Victor Campenaerts et Giovanni Carboni qui ont su faire la différence à l’entame des cinq derniers kilomètres, avec l’Italien qui a ensuite fait céder le rouleur belge pour rester seul en tête de la course. Si Alexis Gougeard a tenté en vain de faire la jonction, c’est Victor Lafay qui s’est distingué dans ce final en pente. Le coureur de l’équipe Cofidis a haussé le ton à deux kilomètres de l’arrivée pour rattraper avec facilité Giovanni Carboni puis s’envoler vers la victoire d’étape. Francesco Gavazzi prend la deuxième place devant Nikias Arndt. Les principaux favoris ont passé la ligne d’arrivée un peu moins de cinq minutes plus tard, avec Attila Valter qui n’a rien concédé et conserve le maillot rose de leader.

CYCLISME / GIRO 2021
8eme étape - Foggia-Guardia Sanframondi (170km) - Samedi 15 mai 2021
1- Victor Lafay (FRA/Cofidis) en 4h06’47’’
2- Francesco Gavazzi (ITA/Eolo-Kometa) à 36’’
3- Nikias Arndt (ALL/DSM) à 37’’
4- Nelson Oliveira (POR/Movistar) à 41’’
5- Giovanni Carboni (ITA/Bardiani-CSF-Faizanè) à 44’’
6- Kobe Goossens (BEL/Lotto-Soudal) à 58’’
7- Victor Campenaerts (BEL/Qhubeka-Assos) à 1’00’’
8- Alexis Gougeard (FRA/AG2R-Citroën) à 1’54’’
9- Fernando Gaviria (COL/UAE Team Emirates) à 3’04’’
10- João Almeida (POR/Deceuninck-Quick Step) à 4’48’’
...

Classement général après 8 étapes (sur 21)
1- Attila Valter (HUN/Groupama-FDJ) en 31h10’53’'
2- Remco Evenepeol (BEL/Deceuninck-Quick Step) à 11’’
3- Egan Bernal (COL/Ineos Grenadiers) à 16’’
4- Aleksandr Vlasov (RUS/Astana) à 24’’
5- Hugh Carthy (GBR/EF Education-Nippo) à 38’’
6- Damiano Caruso (ITA/Bahrain-Victorious) à 39’’
7- Giulio Ciccone (ITA/Trek-Segafredo) à 41’’
8- Dan Martin (IRL/Israel Start-Up Nation) à 47”
9- Simon Yates (GBR/Team BikeExchange) à 49’’
10- Louis Vervaeke (BEL/Alpecin-Fenix) à 50’’
...
14- Romain Bardet (FRA/Team DSM) à 1’14’’
...

>