Tour d'Italie 2022 (E8) : De Gendt vainqueur au bout de l'effort, Martin gagne du terrain au général

Panoramic


Thomas De Gendt renoue avec la victoire. Alors qu’il a levé les bras pour la dernière fois sur le Tour de Catalogne 2021, le coureur belge a conclu victorieusement le travail de l’équipe Lotto-Soudal, qui était présente en nombre dans le bon coup du jour. Naples et Procida, capitale italienne de la culture, ont été à l’honneur ce samedi sur le Giro. Une étape sous forme d’aller-retour long de 153 kilomètres au pied du Vésuve qui a vu Mathieu van der Poel lancer les hostilités. A peine le drapeau abaissé par Mauro Vegni au passage sur ce qui serait plus tard dans la journée la ligne d’arrivée, l’ancien porteur du maillot rose est passé à l’attaque. C’est après un deuxième démarrage du Néerlandais qu’une échappée riche de 21 coureurs a pu se démarquer. Guillaume Martin, Lilian Calmejane, Diego Ulissi, Sylvain Moniquet, Thomas De Gendt, Wout Poels ou encore Biniam Girmay ont pu prendre la roue du petit-fils de Raymond Poulidor. L’Erythréen a profité du sprint intermédiaire de Lago Patria pour prendre le maximum de points et réduire l’écart sur Arnaud Démare au classement du maillot cyclamen.


Van der Poel pris à son propre jeu


Le parcours exigeant de cette 8eme étape a permis à l’échappée de prendre plus de deux minutes d’avance sur le peloton mais s’est également montré usant. Jasha Sütterlin a fini par céder à un peu plus de 80 kilomètres du but. Peu après, mécontent d’une échappée encore trop riche, Mathieu van der Poel a essayé de prendre les choses en main avec un démarrage visant à faire un écrémage. Mais la principale conséquence a surtout été un élargissement de l’écart avec le peloton, qui a alors dépassé les quatre minutes. A l’orée des 50 derniers kilomètres, Mathieu van der Poel en a remis une couche mais cette offensive a surtout permis à Davide Gabburo, Thomas De Gendt, Harm Vanhoucke, Jorge Arcas et Simone Ravanelli de s’isoler en tête de course. Ce dernier n’a finalement pas pu suivre l’allure alors que le désormais quatuor de tête a pris plus de 30 secondes d’avance sur le reste de l’échappée. Un groupe de chasse qui a vu Mauro Schmid et Biniam Girmay puis Mathieu van der Poel tenter de relancer mais sans reprendre du temps.


De Gendt a fini fort, Martin tire son épingle du jeu


Alors que Guillaume Martin est devenu une menace pour le maillot rose de Juan Pedro Lopez, l’équipe Trek-Segafredo s’est réveillée dans les 20 derniers kilomètres pour protéger le statut du coureur espagnol à la veille de l’étape du Blockhaus, qui s’annonce terrible. Une lutte pour le maillot rose à distance qui a été marquée par une attaque de Lennard Kämna à dix kilomètres du but mais l’Allemand a tout de suite vu Juan Pedro Lopez prendre sa roue. Dans le même temps, Guillaume Martin a relancé l’allure du groupe de chasse, revenu sous les 20 secondes de retard à un peu moins de 7000 mètres de la ligne d’arrivée. Mathieu van der Poel a ensuite pris le relais dans une descente avec Biniam Girmay dans sa roue. Un effort qui s’est avéré trop tardif. Après un bon travail d’Harm Vanhoucke, qui a levé les bras de joie sur la ligne d’arrivée, Thomas De Gendt a placé un démarrage dans les 200 derniers mètres pour surprendre Davide Gabburo et Jorge Arcas. Le baroudeur belge signe ainsi sa deuxième victoire d’étape sur le Giro après son succès au sommet du Stelvio en 2012. Neuvième, Guillaume Martin reprend la bagatelle de trois minutes à Juan Pedro Lopez et s’installe à la quatrième place du classement général, juste devant Simon Yates.

CYCLISME / GIRO 2022
8eme étape - Naples-Naples (153km) - Samedi 14 mai 2022
1- Thomas De Gendt (BEL/Lotto-Soudal) en 3h32’53’’
2- Davide Gabburo (ITA/Bardiani-CSF-Faizanè) mt
3- Jorge Arcas (ESP/Movistar) mt
4- Harm Vanhoucke (BEL/Lotto-Soudal) à 4’’
5- Biniam Girmay (ERY/Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) à 15’’
6- Mauro Schmid (SUI/Quick-Step Alpha Vinyl) à 15’’
7- Mathieu van der Poel (PBS/Alpecin-Fenix) à 15’’
8- Wout Poels (PBS/Bahrain Victorious) à 33’’
9- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 33’’
10- Fabio Felline (ITA/Astana Qazaqstan) à 2’56’’


Classement général après 8 étapes (sur 21)
1- Juan Pedro Lopez (ESP/Trek-Segafredo) en 32h15’31’’
2- Lennard Kämna (ALL/Bora-Hansgrohe) à 38’’
3- Rein Taaramäe (EST/Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) à 58’’
4- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 1’06’’
5- Simon Yates (GBR/BikeExchange-Jayco) à 1’42’’
6- Mauri Vansevenant (BEL/Quick-Step Alpha Vinyl) à 1’47’’
7- Wilco Kelderman (PBS/Bora-Hansgrohe) à 1’55’’
8- João Almeida (POR/UAE Team Emirates) à 1’58’’
9- Pello Bilbao (ESP/Bahrain Victorious) à 2’00’’
10- Richie Porte (AUS/Ineos Grenadiers) à 2’04’’

>