Tour d'Italie 2022 (E20) : L'étape du Fedaia pour Covi, Hindley se pare de rose à la veille de l'arrivée

Panoramic


Le Giro 2022 a fini par basculer ! Alors que Richard Carapaz et Jai Hindley n’ont eu de cesse de se neutraliser lors des grandes étapes de montagne ayant émaillé le parcours, c’est le Passo Fedaia qui a permis de faire la différence et de renverser le classement général en faveur de l’Australien. Une étape qui, comme bien souvent, a commencé sur les chapeaux de roue. Sylvain Moniquet, Mathieu van der Poel puis Giulio Ciccone se sont essayés à l’exercice de l’attaque mais c’est l’Italien qui a pu former un groupe d’une vingtaine de coureurs au bout d’un peu plus d 20 kilomètres de course. Une échappée dans laquelle on a pu retrouver Thymen Arensman, Lennard Kämna, Mauri Vansevenant, Andrea Vendrame ou encore Davide Ballerini. Mené par les coéquipiers de Mikel Landa, Phil Bauhaus et Jasha Sütterlin en tête, le peloton a laissé faire et l’écart a très vite atteint six minutes. L’ascension puis la descente du Passo San Pellegrino n’a rien changé à la situation de course. Après cette première difficulté, c’est la « Cima Coppi », le toit du Giro qui s’est présenté devant les coureurs.


Covi a attaqué dès le Passo Pordoi


La montée du Passo Pordoi et ses 2239 mètres d’altitude a vu l’échappée perdre très vite des membres puis à 54 kilomètres de l’arrivée, Alessandro Covi a pris sa chance. Le coureur de l’équipe UAE Team Emirates s’est isolé en tête de la course et a atteint le sommet du col avec un peu plus d’une minute sur ce qu’il restait du groupe au sein duquel il avait entamé l’ascension. La longue descente a alors été l’occasion pour Davide Ballerini de prendre des risques pour revenir sur le groupe de chasse puis prendre quelques longueurs d’avance. Alessandro Covi a alors entamé la dernière difficulté, le Passo Fedaia, avec une avance loin d’être négligeable. Ne voulant pas abandonner ses espoirs de victoire d’étape, Giulio Ciccone a tenté sa chance dès les premières pentes, imité ensuite par Thymen Arensman, qui a emmené l’Italien et Domen Novak dans sa roue A un peu plus de quatre kilomètres de l’arrivée, le coureur de l’équipe Bahrain Victorious a tenté de revenir seul sur Alessandro Covi mais le membre de la formation UAE Team Emirates a tenu bon jusqu’au bout pour s’offrir une victoire d’étape de prestige devant Domen Novak et Giulio Ciccone.


Hindley a fait exploser Carapaz


Mais le principal enjeu de cette avant-dernière étape était la lutte à trois pour le maillot rose en amont du dernier contre-la-montre. Alors que les Bahrain Victorious ont longtemps mené l’allure, les Ineos Grenadiers et Pavel Sivakov ont haussé l’allure pour préparer une attaque de Richard Carapaz. Mais, à un peu moins de quatre kilomètres de l’arrivée, c’est Jai Hindley qui a dynamité la course. L’Australien a tout d’abord fait céder Mikel Landa avant de retrouver Lennard Kämna sur les pentes du Passo Fedaia. Le tempo imposé par le coureur de l’équipe Bora-Hansgrohe a fini par faire exploser Richard Carapaz à trois kilomètres de l’arrivée. L’écart s’est alors immédiatement creusé et l’Equatorien a dû s’avouer vaincu, étant même doublé par Mikel Landa avant l’arrivée. Jai Hindley va aborder les 17,4 derniers kilomètres de ce Giro avec un peu moins d’une minute et demie d’avance sur Richard Carapaz. L’Australien va tout donner pour ne pas revivre la désillusion de 2020, quand il avait perdu le Tour d’Italie le dernier jour face à un autre coureur de l’équipe Ineos Grenadiers, Tao Geoghegan Hart.

CYCLISME / GIRO 2022
20eme étape - Belluno-Marmolada (168km) - Samedi 28 mai 2022
1- Alessandro Covi (ITA/UAE Team Emirates) en 4h46’34’’
2- Domen Novak (SLO/Bahrain Victorious) à 32’’
3- Giulio Ciccone (ITA/Trek-Segafredo) à 34’’
4- Antonio Pedrero (ESP/Movistar) à 1’36’’
5- Thymen Arensman (PBS/DSM) à 1’50’’
6- Jai Hindley (AUS/Bora-Hansgrohe) à 2’30’’
7- Gijs Leemreize (PBS/Jumbo-Visma) à 3’04’’
8- Hugh Carthy (GBR/EF Education-EasyPost) à 3’19’’
9- Mikel Landa (ESP/Bahrain Victorious) à 3’19’’
10- Lennard Kämna (ALL.Bora-Hansgrohe) à 3’39’’
11- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) à 3’58’’

19- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 4’48’’


Classement général après 20 étapes (sur 21)
1- Jai Hindley (AUS/Bora-Hansgrohe) en 86h07’19’’
2- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) à 1’25’’
3- Mikel Landa (ESP/Bahrain Victorious) à 1’51’’
4- Vincenzo Nibali (ITA/Astana Qazaqstan) à 7’57’’
5- Pello Bilbao (ESP/Bahrain Victorious) à 8’55’’
6- Jan Hirt (RTC/Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) à 9’07’’
7- Emanuel Buchmann (ALL/Bora-Hansgrohe) à 11’18’’
8- Domenico Pozzovivo (ITA/Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) à 16’04’’
9- Juan Pedro Lopez (ESP/Trek-Segafredo) à 17’29’’
10- Hugh Carthy (GBR/EF Education-EasyPost) à 17’56’’

14- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 28’00’’

>