Tour d'Italie 2022 (E15) : Ciccone vainqueur en solitaire à Cogne

Panoramic


L’équipe Trek-Segafredo poursuit son beau Giro 2022 ! Alors que Juan Pedro Lopez a longtemps porté le maillot rose, Giulio Ciccone est allé chercher en solitaire une troisième victoire sur les routes de son Grand Tour national. Une étape longue de 177 kilomètres entre Rivarolo Canavese et Cogne qui pouvait se découper en deux segments diamétralement opposés. Les 90 premiers kilomètres totalement plats ont vu de nombreuses tentatives d’échappée mais également beaucoup de nervosité. Le résultat a été une chute à peine 5000 mètres après le lancement de la course, avec Richard Carapaz, Guillaume Martin ou encore Simon Yates impliqués. Heureusement, autant le porteur du maillot rose que le Français et le vainqueur à Turin ce samedi ont pu repartir et retrouver bien vite le peloton. Plusieurs coureurs ont alors tenté de partir, dont le maillot cyclamen Arnaud Démare afin de gratter des points au sprint intermédiaire, mais les différentes grappes n’ont jamais reçu l’aval du peloton pour prendre le large avant une fin d’étape marquée par trois ascensions. Il a finalement fallu attendre le pied de la monté de Pila-les-Fleurs pour que la course s’anime vraiment.


Van der Poel encore à l’avant


Après une première offensive manquée de Giulio Ciccone, l’Italien a finalement pris place dans un groupe de 26 coureurs au sein duquel on a pu retrouver Mathieu van der Poel, Bauke Mollema, Mikael Chérel, Rémy Rochas, Rui Alberto Faria da Costa ou encore Hugh Carthy. Un temps parti en contre, José Joaquin Rojas n’a jamais pu faire la jonction après un long moment en chasse-patate. L’écart a très vite enflé pour dépasser les quatre minutes. Le peloton, mené par les coéquipiers de Richard Carapaz, a tout fait pour limiter l’écart, incitant Mathieu van der Poel à relancer l’allure. Avant le sommet de la première ascension, Koen Bouwman s’est isolé à l’avant puis a été rejoint par Martijn Tusveld et le petit-fils de Raymond Poulidor. L’ascension de Verrogne a vu Giulio Ciccone réagir mais également la tête de course s’effriter. Le résultat a été la formation d’un trio composé de l’Italien, Santiago Buitrago et Antonio Pedrero. Dans le peloton, Guillaume Martin s’est lancé dans un solo à 43 kilomètres du but.


Ciccone a écœuré ses rivaux, Martin grappille


La tête de course a connu un petit regroupement avec tout d’abord Hugh Carthy puis Martijn Tusveld et Rui Alberto Faria da Costa qui ont fait la jonction avec le trio initial. Toutefois, dès les premières pentes de la longue montée vers Cogne (22,4km à 4,3% de moyenne), Giulio Ciccone a haussé l’allure et fait exploser un à un ses compères pour se retrouver seul à un peu moins de 20 kilomètres du but. Gérant parfaitement ses efforts, le coureur de l’équipe Trek-Segafredo n’a jamais été rattrapé et s’impose en solitaire. Plus d’une minute et demie après, Santiago Buitrago a pris la deuxième place quand Antonio Pedrero complète le podium à plus de deux minutes. Dixième de l’étape, Guillaume Martin a pu reprendre un peu moins de deux minutes au groupe des favoris et, alors que Richard Carapaz conserve sans difficulté le maillot rose, reprend place dans le Top 10 du classement général avant la dernière journée de repos. Le leader de l’équipe Cofidis laisse ainsi derrière lui le temps perdu ce samedi autour de Turin.

CYCLISME / GIRO 2022
15eme étape - Rivarolo Canavese-Cogne (177km) - Dimanche 22 mai 2022
1- Giulio Ciccone (ITA/Trek-Segafredo) en 4h37’41’’
2- Santiago Buitrago (ITA/Bahrain Victorious) à 1’31’’
3- Antonio Pedrero (ESP/Movistar) à 2’19’’
4- Hugh Carthy (GBR/EF Education-EasyPost) à 3’09’’
5- Martijn Tusveld (PBS/DSM) à 4’36’’
6- Luca Covili (ITA/Bardiani-CSF-Faizanè) à 5’08’’
7- Natnael Tesfatsion (ERY/Drone Hopper-Androni Giocattoli) à 5’27’’
8- Bauke Mollema (PBS/Trek-Segafredo) à 5’27’’
9- Gijs Leemreize (PBS/Jumbo-Visma) à 5’27’’
10- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 6’06’’


Classement général après 15 étapes (sur 21)
1- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) en 63h06’57’’
2- Jai Hindley (AUS/Bora-Hansgrohe) à 7’’
3- João Almeida (POR/UAE Team Emirates) à 30’’
4- Mikel Landa (ESP/Bahrain Victorious) à 59’’
5- Domenico Pozzovivo (ITA/Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) à 1’01’’
6- Pello Bilbao (ESP/Bahrain Victorious) à 1’52’’
7- Emanuel Buchmann (ALL/Bora-Hansgrohe) à 1’58’’
8- Vincenzo Nibali (ITA/Astana Qazaqstan) à 2’58’’
9- Juan Pedro Lopez (ESP/Trek-Segafredo) à 4’04’’
10- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 8’02’’

>