Giro (E19) : Victoire à l'Alpe di Mera pour Simon Yates, Egan Bernal a encore perdu du temps



Le Giro n’est pas encore joué à deux jours de l’arrivée ! Souverain et offensif durant les deux premiers tiers du Tour d’Italie, Egan Bernal semble sur un fil et Simon Yates a tout fait pour en profiter sur les pentes inédites de l’Alpe di Mera. Une 19eme étape qui a démarré par une image réconfortante, celle de Matteo Moschetti qui a salué ses proches sur le bord de la route avant de voir Alexis Gougeard et Tony Gallopin lancer les hostilités. Sur le parcours de 166km, récemment remanié par les organisateurs, il a fallu attendre près de 40 kilomètres et bon nombre de tentatives pour voir l’échappée du jour prendre forme. Larry Warbasse, Nicola Venchiarutti, Giovanni Aleotti, Mark Christian, Quinten Hermans et Andrea Pasqualon ont obtenu l’aval du peloton et pris plus de trois minutes à 120 kilomètres de la ligne d’arrivée. Mais tant la formation BikeExchange que l’équipe Deceuninck-Quick Step avaient quelque chose derrière la tête, ne laissant pas plus de quatre minutes aux six fuyards. Dans la descente de l’Alpe Agogna, le « Wolfpack » a tenté un coup de Trafalgar en haussant l’allure mais Egan Bernal n’a pas été piégé, contrairement à certains de ses équipiers, qui ont ensuite pu faire la jonction. Une accélération qui a notamment fait perdre de l’avance à l’échappée, pointée à trois minutes à Stresa, au pied de la descente. Dans la vallée menant vers Cesara et le pied de la deuxième difficulté du jour, le Passo della Colma, l’équipe Deceuninck-Quick Step a maintenu l’allure du peloton.

S.Yates a joué son va-tout


Les pentes du col de troisième catégorie ont vu le porteur du maillot bleu de meilleur grimpeur, Geoffrey Bouchard, lever le pied, sans doute afin de conserver des forces pour l’étape de ce samedi vers l’Alpe Motta, qui le verra sans doute attaquer pour conforter définitivement son statut. Devant, l’échappée a mené une allure suffisante pour rester devant le peloton mais Nicola Venchiarutti a cédé du terrain avant d’être absorbé par le groupe rassemblant les favoris à la victoire finale. Car, au pied de l’Alpe di Mera, quand Filippo Ganna et Alberto Bettiol ont tous deux coupé leur effort, c’est la lutte pour le maillot rose qui a pris le devant. A huit kilomètres de l’arrivée, Mark Christian s’est extirpé de l’échappée mais ça n’a été qu’un vulgaire baroud d’honneur, l’ensemble des fuyards étant finalement repris très peu de temps après. Déjà passé à l’attaque vers la Sega di Ala ce mercredi, João Almeida a une nouvelle fois haussé l’allure avec l’aide de son coéquipier James Knox. Mais c’est Simon Yates qui a lancé les hostilités à six kilomètres du but pour emmener Aleksandr Vlasov, Damiano Caruso, George Bennett et João Almeida avec lui. Toutefois, le leader de l’équipe BikeExchange était décidé à partir seul. Un deuxième démarrage lui a permis de distancer irrémédiablement ses cinq compères de fuite. Derrière, soutenu par Jonathan Castroviejo et Daniel Felipe Martinez, Egan Bernal a laissé faire et s’est maintenu une trentaine de secondes derrière Simon Yates.

Heureusement, Bernal peut compter sur Martinez


Mais, alors que Damiano Caruso a tenté sa chance pour revenir sur Simon Yates, c’est quand Daniel Felipe Martinez a pris en charge l’allure du groupe maillot rose que la donne a changé. En effet, ce groupe a très vite repris la contre-attaque et réduit petit-à-petit l’écart sur le Britannique, pointé à 20 secondes sous la banderole des trois derniers kilomètres. 500 mètres plus loin, Daniel Felipe Martinez a laissé Egan Bernal seul et le porteur du maillot rose a alors copieusement haussé le ton, avec le seul João Almeida qui a pu le suivre jusqu’au dernier kilomètre. Ayant peut-être présumé de ses forces, le Colombien a baissé de pied à 500 mètres de la ligne d’arrivée. Jusqu’au bout, Simon Yates a tout donné pour creuser l’écart et remporter en solitaire cette 19eme étape. Avec les bonifications, le leader de l’équipe BikeExchange a pu reprendre 34 secondes au Colombien et repasse sous les trois minutes au classement général, la deuxième place de Damiano Caruso n’étant plus qu’à 20 secondes. Romain Bardet, discret, a pris la dixième place à un peu moins d’une minute et demie de Simon Yates et se maintient à la sixième place du classement général. Mais Daniel Felipe Martinez a su revenir à dix secondes du Français à deux étapes du but. Ce Giro 2021 est loin d’être terminé mais le tryptique de l’avant-dernière étape pourrait faire de grandes différences ce samedi.

CYCLISME / GIRO 2021
19eme étape - Abbiategrasso-Alpe di Mera (166km) - Vendredi 28 mai 2021
1- Simon Yates (GBR/BikeExchange) en 4h02’55’’
2- João Almeida (POR/Deceuninck-Quick Step) à 11’’
3- Egan Bernal (COL/Ineos Grenadiers) à 28’’
4- Damiano Caruso (ITA/Bahrain Victorious) à 32’’
5- Aleksandr Vlasov (RUS/Astana-Premier Tech) à 32’’
6- Dan Martin (IRL/Israel Start-Up Nation) à 42’’
7- Daniel Felipe Martinez (COL/Ineos Grenadiers) à 49’’
8- Koen Bouwman (PBS/Jumbo-Visma) à 1’25’’
9- Tobias Foss (NOR/Jumbo-Visma) à 1’25’’
10- Romain Bardet (FRA/DSM) à 1’25’’
...

Classement général après 19 étapes (sur 21)
1- Egan Bernal (COL/Ineos Grenadiers) en 81h13’27’’
2- Damiano Caruso (ITA/Bahrain Victorious) à 2’29’’
3- Simon Yates (GBR/BikeExchange) à 2’49’’
4- Aleksandr Vlasov (RUS/Astana-Premier Tech) à 6’11’’
5- Hugh Carthy (GBR/EF Education-Nippo) à 7’10’’
6- Romain Bardet (FRA/DSM) à 7’32’’
7- Daniel Felipe Martinez (COL/Ineos Grenadiers) à 7’42’’
8- João Almeida (POR/Deceuninck-Quick Step) à 8’26’’
9- Tobias Foss (NOR/Jumbo-Visma) à 10’19’’
10- Dan Martin (IRL/Israel Start-Up Nation) à 13’55’’
...

>