Vuelta : Le profil de la 2eme étape

Après une première étape au Pays Basque, c'est en Navarre que les coureurs de la Vuelta ont rendez-vous ce mercredi, avec une nouvelle étape accidentée au menu. Le peloton partira de Pampelune, et entamera la première ascension de la journée dès le 20eme kilomètre. Les coureurs devront gravir le Puerto de Guirguillano, situé à 725 mètres d'altitude et classé en troisième catégorie (8,2 kilomètres de montée à 4,3%). Puis après une quarantaine de kilomètres par trop difficiles, ils attaqueront l'ascension du Puerto de Urbasa, à 950 mètres d'altitude et classé lui aussi en troisième catégorie (9,2 kilomètres de montée à 4,7% de moyenne). Dans la vallée, se tiendra le seul intermédiaire de la journée, à Arbizu (118eme kilomètres), puis le peloton débutera dans la foulée l'ascension de la plus grosse difficulté de cette étape : l'Alto de San Miguel de Aralar, situé à 1215 mètres d'altitude, long de 9,4 kilomètres, à 7,9% de moyenne et deux pics à 15% au début et à la fin du col.

Une descente très rapide


Puis l'arrivée se fera à Lekunberri après 17 kilomètres de descente, ce qui va peut-être empêcher les grands favoris (Roglic, Dumoulin, Carapaz, Mas...) de se découvrir. Mais les outsiders pourraient en profiter pour aller chercher du temps précieux. Fernando Escartin, l'ancien coureur, rappelle qu'il faudra se méfier des nombreux tronçons de ciment dans la montée, qui provoqueront des problèmes d'adhérence. Selon lui, la descente sera très rapide, et il ne devrait donc pas y avoir beaucoup de différences entre les écarts au sommet et les écarts à l'arrivée. Une arrivée prévue entre 17h20 et 17h45. Le ciel devrait être nuageux tout au long du parcours, avec 17 à 19°c.