Vuelta 2021 : Le profil de la 19eme étape


Une étape au parcours accidenté attend les coureurs ce vendredi, après deux jours de très haute montagne et des arrivées au sommet, et nul doute que le peloton voudra se reposer. C'est donc une journée parfaite pour les baroudeurs. Au programme de cette étape, trois cols répertoriés qui seront tous répartis dans la première partie de course. Les coureur affronteront d'abord une côte de 3eme catégorie avant d’enchaîner par deux cols de deuxième catégorie. Ils termineront l'étape par un sprint intermédiaire avec des bonifications, avant de conclure à Monforte de Lemos. Après le départ de Tapia et son port reconnu le long de la côte cantabrique, le peloton repartira au cœur de l'Espagne pour rejoindre une nouvelle région, la Galice. Dans un parcours scindé en deux parties, les coureurs vont tout de suite attaquer par les plus grosses difficultés. Le premier col de troisième catégorie sera placé dès les 20 premiers kilomètres de course avec une montée de 9,9km à 3,9% de moyenne, ce qui devrait provoquer de nombreuses attaques dans le peloton pour essayer de former l'échappée du jour. À peine la côte terminée, ils entameront l'ascension du prochain col trois kilomètres plus tard, l'Alto da Garganta, qui offrira une montée légèrement plus longue, pendant 10,3km, mais avec des pourcentages à 5,6% toujours plus difficiles.


Un sprint entre échappés pour conclure ?


Enfin, ils graviront le dernier col de la journée au bout de seulement 60 kilomètres. L'Alto de Barbeitos sera le plus long du parcours, avec ses 11,8 km d'ascension, et il offrira une moyenne à seulement 3,8% mais devrait faire piocher beaucoup de coureurs. Ensuite, le peloton et les échappés pourront se reposer car ils vont descendre jusqu'au sprint intermédiaire situé à 27 kilomètres de l'arrivée dans la commune d'Oural. Puis pour conclure l'étape, si l’échappée n'est pas rattrapée par le peloton, elle devrait se jouer la victoire dans les rues de Monforte de Lemos.

>