Tour : Le Grand Départ de l'édition 2021 attribué à Brest en remplacement de Copenhague

La Bretagne sera à l’honneur le 26 juin prochain. Alors que, pour éviter tout chevauchement entre la fin de la 108eme édition du Tour de France et la course en ligne des Jeux Olympiques de Tokyo reportés à l’été 2021, la Grande Boucle a été avancée d’une semaine par l’Union Cycliste Internationale, la ville de Copenhague a dû se retirer. La capitale danoise, qui accueillera au même moment des matchs de l’Euro 2020 de football, lui-aussi reporté d’un an, ne pouvait pas accueillir au même moment deux événements internationaux de cette ampleur. « Je comprenais bien le maire de Copenhague, qui avec deux événements pareils dans la ville, ne savait pas comment faire d'un point de vue sécurité, d'un point de vue organisation... », a déclaré Christian Prudhomme lors d’une conférence de presse. Si le Grand Départ au Danemark a été repoussé à 2022, les organisateurs du Tour de France devaient trouver une solution de repli et la Bretagne s’est rapidement présentée comme une évidence. Si Rennes était pressentie pour succéder à Brest, qui avait accueilli l’événement en 2008, une forte opposition locale a poussé Amaury Sport Organisation vers... Brest.


Toute la première semaine chamboulée


Alors que le plan initial prévoyait trois étapes, dont un contre-la-montre, sur les routes danoises avant une première journée de repos, le repositionnement du Grand Départ en Bretagne va changer les plans. En effet, si le Grand Départ de Copenhague était prévu un vendredi pour permettre l’ajout d’une troisième journée de repos, le choix de Brest va permettre un retour à la tradition avec un premier jour de course le samedi. Mais le changement sera plus profond au niveau du parcours selon les organisateurs de l’épreuve. « On change quasiment une semaine de Tour », assure le patron de la Grande Boucle qui ajoute, concernant le parcours : « On découvrira des villes classiques bretonnes et des choses plus rares ». Si le détail des étapes bretonnes n’a pas encore été défini, le peloton du Tour de France va arpenter les routes bretonnes pendant quatre jours avec quatre étapes disputées en intégralité dans la région. Via son compte Twitter, le président de la Région Bretagne Loïg Chesnais-Girard a précisé que les quatre départements bretons accueilleront les coureurs. Quant au maintien d’une formule avec un contre-la-montre pour lancer les hostilités, Christian Prudhomme s’est montré mystérieux : « Tout ce que je peux dire, c'est qu'en 2008, au départ de Brest, c'était la première édition depuis 1967 qu'il n'y avait pas de contre-la-montre initial ». Pour connaître le détail des plans des organisateurs, il faudra se montrer patient.