Tour de France : Prudhomme rassure pour l'édition 2020



D'ordinairement prévu courant juillet, le Tour de France a pour une fois dû être reporté à cause de la pandémie de coronavirus dans le monde. En 2020, la Grande Boucle devrait donc avoir lieu du 29 août au 20 septembre, c'est du moins ce qui est désormais prévu. « Vous pouvez encore mettre un point d’interrogation sur absolument tout. On peut douter de tout. Je vais vous donner les mots que Jean Casteix, le monsieur déconfinement du gouvernement avec qui nous avons des rendez-vous réguliers, m’a dits il y a quelques semaines : « vous pouvez être raisonnablement optimiste. » Aujourd’hui, moi, je suis résolument optimiste. La situation en France s’est nettement améliorée », a dans un premier temps confié Christian Prudhomme, lors d'une interview à 20 Minutes. Mais alors, à quoi va ressembler cette édition 2020 ? Le directeur du Tour de France tend à minimiser les risques liés au coronavirus et travaille ardemment avec les collectivités pour faire au mieux.

Prudhomme : « Avoir une sorte de bulle autour des coureurs »


« Nous travaillons avec les autorités pour avoir une sorte de bulle autour des coureurs. A l’évidence, 2020 ne sera pas la meilleure année pour obtenir des autographes. On travaille sur deux hypothèses en fait : un Tour de France quasiment libéré et un autre qui le serait moins avec des endroits où on ne laisserait passer qu’un certain nombre de gens, a par la suite expliqué Prudhomme, qui entend profiter du Dauphiné (12-16 août) comme d'une répétition générale. Un système de jauge pour le public prévaut aujourd’hui, je ne sais pas s’il sera maintenu dans deux mois. (...) Il y a déjà eu des ajustements dans un certain nombre d’étapes. Parce qu’on arrivait devant un collège, parce que le centre de presse était dans un gymnase ou parce qu’on devait traverser une grande ville. A Lyon par exemple, on coupe 3 km dans la ville. C’est ce que nous ont demandé les autorités dans chaque étape. (...) Mais ce ne sera jamais un tour à huis clos. Jamais, jamais, jamais. »

Prudhomme : « Un Tour incroyablement attendu »


Face à la crise liée au coronavirus, l'organisation du Tour de France travaille donc avec le ministère des sports et les autorités pour éviter une seconde vague liée à l'arrivée des coureurs des quatre coins du monde. « Ils arriveront suffisamment tôt pour éventuellement avoir à subir une quarantaine. Les autorités leur demandent d’arriver plus tôt », a également évoqué Prudhomme, ravi de l'attente que suscite l'événement. « Ça va être un tour singulier. J’espère d’ailleurs qu’il sera singulier et qu’on sera de retour au mois de juillet dès 2021. C’est un Tour qui va être de toute façon incroyablement attendu parce qu’il y a une soif d’événements. Ce sera sans doute le premier grand événement sportif qui sera à nouveau organisé, une semaine après le redémarrage de la L1. Ce sera un tour encore plus important pour les champions et les équipes. Ce qui m’a frappé dans toutes les réunions qu’on a pu faire à distance c’était l’attente d’avoir, dans tous les cas, un Tour cette année », s'est réjoui le directeur de la Grande Boucle.

>