Tour de France : Pogacar voit Roglic comme son principal rival


Pogacar-Roglic, acte III ! Vainqueur des deux derniers Tours de France pour ses deux premières participations, Tadej Pogacar (23 ans) retrouvera, sauf blessure ou maladie d’ici là, son compatriote Primoz Roglic (32 ans) sur la Grande Boucle au mois de juillet pour une troisième confrontation. Si la première avait été épique, avec le plus jeune qui avait pris le maillot jaune au plus âgé à la veille de l’arrivée à Paris, et que la deuxième avait tourné court, avec l’abandon de Roglic après huit étapes en raison d’une lourde chute en Bretagne, comment se déroulera la troisième ? On le saura bientôt, mais en attendant, Tadej Pogacar estime que son compatriote est son plus grand rival. "Lors de chaque course que nous disputons avec Primoz, nous sommes des concurrents pour la victoire. Ce sera la même chose sur le Tour. J'attends déjà avec impatience ce match. Il y aura d’autres adversaires, mais dans mon esprit, Primoz est le plus dangereux pour moi. Cela me rend heureux, car nous parlons la même langue. C'est bien mieux de courir contre lui que contre n'importe qui », a confié le leader d'UAE Emirates aux médias slovènes. Adam Yates, Jonas Vingegaard (coéquipier de Roglic), Ben O’Connor, Enric Mas ou Alexey Lutsenko, annoncés sur le prochain Tour de France, seront ravis de l’apprendre...

Avantage Pogacar depuis le début de saison


Depuis le début de la saison, les deux champions slovènes n'ont disputé qu'une seule course commune, Milan - San Remo, où Pogacar a fini 5eme et Roglic 17eme. Le plus jeune a réussi un début d'année tonitruant, avec déjà sept victoires, lors du Tour des Emirats (deux étapes et le classement général), des Strade Bianche, et de Tirreno-Adriatico (deux étapes et le classement général). Roglic a quant à lui enfin remporté Paris-Nice (plus une étape), et le contre-la-montre du Tour du Pays basque. Les deux coureurs n'ont plus disputé de compétition depuis respectivement le 20 et le 9 avril, mais ils sont évidemment en pleine préparation pour le plus grand objectif de leur saison, et les fans slovènes de cyclisme peuvent rêver d'un mois de juillet exceptionnel.

>