Tour de France 2022 : Le parcours a été dévoilé, avec le retour des pavés du Nord et de l'Alpe d'Huez

Le parcours du Tour de France 2022 (1er au 24 juillet) est connu ! C’est un immuable de l’automne cycliste. Alors que les coureurs ont vu leur saison s’achever le week-end dernier avec le Tour de Lombardie, ils vont pouvoir se projeter sur 2022 avec la présentation du parcours du prochain Tour de France, intervenue ce jeudi au Palais des Congrès de Paris. Avec les trois premières étapes en terre danoise les 1er, 2 et 3 juillet dont un contre-la-montre à Copenhague pour le départ "le plus loin, le plus haut" de l'histoire de l'épreuve (Christian Prudhomme) puis deux étapes loin d’être exigeantes, même si le vent pourrait s’inviter lors des passages en bord de mer. Afin de rendre possible ce départ au Danemark, qui n'avait encore jamais accueilli le Tour, la Grande Boucle va s’élancer un vendredi et accorder un troisième jour de repos dès le lundi 4 juillet pour rallier la France et plus précisément… la région lilloise.

En effet, pour la première fois depuis 2018, le peloton du Tour de France arpentera les routes du Nord-Pas-de-Calais. Les coureurs repartiront de Dunkerque pour rallier Calais via un circuit empruntant les monts des Flandres. Mais cette étape ne devrait être qu’un avant-goût avant… les pavés (onze secteurs dont cinq inédits). Lille accueillera le départ pour rejoindre Wallers-Arenberg mais, comme en 2014, l’arrivée sera tracée à proximité de la mythique Trouée. Après le Danemark, c’est la Belgique qui hébergera le Tour de France. Binche est en effet au programme pour une étape - la plus longue de cette édition 2022 - menant à Longwy à la veille de la première arrivée au sommet qui marquera notamment le retour du Tour dans les Ardennes (belges mais aussi françaises).

 

 

Le Granon et l’Alpe d’Huez de retour


Au départ de Tomblaine, les coureurs affronteront pour la quatrième fois en six ans la montée de La Planche-des-Belles-Filles, "mais dans sa version super, plus haut". Cette fois, comme lors du succès de Dylan Teuns en 2019, il sera question d’une arrivée au bout d’un chemin de terre. L’option d’un contre-la-montre entre Dole et Arbois pour célébrer le bicentenaire de la naissance de Louis Pasteur ayant été écartée, les coureurs rallieront directement Lausanne. Un crochet helvétique qui aurait pu se prolonger par une étape entre Lausanne et Aigle mais la cité accueillant le siège de l’UCI donnera le départ de la 9eme étape en direction de la station de Châtel, avec au programme le Col des Mosses, premier col de ce Tour 2022, le col de la Croix et le Pas de Morgins pour revenir en France. Le peloton aura alors l’opportunité de prendre du repos dans le Chablais et il va en falloir aux coureurs avant les Alpes.

Tout d’abord, le peloton ira de Morzine à Megève, avec une ligne d'arrivée tracée sur l'Altiport. Il sera ensuite question de grands retours. Au départ d’Albertville, le terrible Col du Granon (11 kilomètres à 9% de moyenne) fera son come-back sur le Tour de France pour la première fois depuis le succès de Bernard Hinault en 1986, la toute dernière fois en jaune pour "le Blaireau". Et qui dit Alpes dit… Alpe d’Huez ! Absente depuis 2018, la légendaire montée aux 21 virage numérotés conclura la partie alpine le 14 juillet, avec au menu une double montée comme lors du succès de Christophe Riblon en 2013. Pour quitter l’arc alpin, le peloton prendra la route de Saint-Etienne au départ du Bourg d’Oisans, "parfait complément de l'Alpe d'Huez". La ligne d'arrivée sera tracée à deux pas du stade Geoffroy-Guichard, le célèbre antre des Verts. C’est ensuite Mende et sa « Montée Laurent Jalabert » qui se présentera devant les coureurs pour conclure une 14eme étape destinée aux baroudeurs sur le papier. La deuxième semaine de course prendra fin sur les routes menant de Rodez vers le département de l’Aude et un nouveau crochet par Carcassonne.

 

 

Les Pyrénées avec Hautacam et sans le Tourmalet


Au lendemain de la dernière journée de repos, qui aura lieu elle aussi dans la Cité Médiévale, il fut un temps question d’entamer les Pyrénées directement au lendemain de cette pause bienvenue. La montée vers le Plateau de Beille, absente depuis 2015, était une piste. Mais cette option n’a finalement pas été retenue et le peloton prendra finalement la route de Foix, avec notamment au programme le célèbre Mur de Péguère. Le dernier grand massif montagneux sera abordé lors de la 17eme étape, dont le départ sera donné de Saint-Gaudens avant d’arriver à l’Altiport de Peyragudes, rendu célèbre par l’agent 007… mais également par le succès de Romain Bardet en 2017. Le Col d’Aspin et le Col d’Azet seront sur le chemin. Après le retour de l’Alpe d’Huez dans les Alpes, les Pyrénées verront celui d’Hautacam, montée qui n’a plus été empruntée depuis 2014, en conclusion.

Une 18eme étape qui sera lancée depuis le Sanctuaire de Lourdes et qui passera par les cols d’Aubisque et du Soulor alors que le Col des Spandelles (10 kilomètres à plus de 8% de moyenne) fera sa première apparition sur le Tour de France. Castelnau-Magnoac, terre qui a vu Antoine Dupont apprendre le rugby, lancera la remontée vers Paris, qui passera d’abord par Cahors ("où l'unique vainqueur d'étape est Jacky Durand") avant la toute dernière explication pour le maillot jaune dans le Lot. Lacapelle-Marival accueillera le départ du second contre-la-montre de ce Tour de France pour se hisser sur le promontoire de Rocamadour (CLM individuel de 40 kilomètres). Il sera alors temps de rejoindre la région parisienne. Cette fois, c’est la Paris-La Défense Arena, enceinte du club de rugby du Racing 92 à Nanterre (Hauts-de-Seine), qui accueillera le départ de la dernière étape pour prendre la route des Champs-Elysées. Une dernière étape qui sillonnera le département des Yvelines, qui héberge le Grand départ de Paris-Nice depuis 2011. Au menu avant l'emballage final : huit tours de circuit.

Tour de France CYCLISME / TOUR DE FRANCE 2022 (1er au 24 juillet)
Le parcours 
Vendredi 1er juillet - 1ere étape : Copenhague - Copenhague (CLM individuel)
Samedi 2 juillet - 2eme étape : Roskilde - Nyborg
Dimanche 3 juillet - 3eme étape : Vejle - Sonderborg
Lundi 4 juillet : Repos à Lille
Mardi 5 juillet - 4eme étape : Dunkerque - Calais
Mercredi 6 juillet - 5eme étape : Lille Métropole - Arenberg-Porte du Hainaut
Jeudi 7 juillet - 6eme étape : Binche - Longwy
Vendredi 8 juillet - 7eme étape : Tomblaine - La Super Planche-des-Belles-Filles
Samedi 9 juillet - 8eme étape : Dole - Lausanne
Dimanche 10 juillet - 9eme étape : Aigle - Châtel
Lundi 11 juillet : Repos à Morzine
Mardi 12 juillet - 10eme étape : Morzine - Megève
Mercredi 13 juillet - 11eme étape : Albertville - Col du Granon
Jeudi 14 juillet - 12eme étape : Briançon - Alpe d’Huez
Vendredi 15 juillet - 13eme étape : Bourg d’Oisans - Saint-Etienne
Samedi 16 juillet - 14eme étape : Saint-Etienne - Mende
Dimanche 17 juillet - 15eme étape : Rodez - Carcassonne
Lundi 18 juillet : Repos à Carcassonne
Mardi 19 juillet - 16eme étape : Carcassonne - Foix
Mercredi 20 juillet - 17eme étape : Saint-Gaudens - Peyragudes
Jeudi 21 juillet - 18eme étape : Lourdes - Hautacam
Vendredi 22 juillet - 19eme étape : Castelnau-Magnoac - Cahors
Samedi 23 juillet - 20eme étape : Lacapelle-Marival - Rocamadour (CLM individuel)
Dimanche 24 juillet - 21eme étape : Paris-La Défense Arena- Paris Champs-Elysées

 


>