Etape 11 : Place au Granon !



Hormis quelques vétérans comme Philippe Gilbert, Christopher Froome ou Luis Leon Sanchez, la grande majorité des coureurs du Tour de France 2022 n'était pas née lorsque la Grande Boucle a gravi pour la dernière fois le col du Granon, où se tiendra l'arrivée de la 11eme étape ce mercredi. C'était le 20 juillet 1986, à l'occasion de la 17eme étape, qui était partie de Gap. Et c'est à cette occasion que Bernard Hinault a porté pour la dernière fois de son immense carrière le maillot jaune. Le "Blaireau", alors âgé de 31 ans, qui avait remporté le Tour l'année précédente, avait terminé troisième de l'étape, derrière le Suisse Urs Zimmermann et l'Américain Greg LeMond. Le lendemain, Hinault et LeMond arrivaient main dans la main au sommet de l'Alpe d'Huez, et six jours plus tard, le Californien, de sept ans le cadet du Français, triomphait sur les Champs-Elysées.

Enchaînement Télégraphe-Galibier-Granon !  


Trente-six ans plus tard, le Tour de France fait son grand retour au Granon, pour cette 11eme étape, longue de 151,7 kilomètres, au départ d'Albertville, qui a de quoi faire peur à tous les coureurs. Après une cinquantaine de kilomètres quasi-plats, le peloton gravira les magnifiques Lacets de Montvernier, classés en deuxième catégorie, qui raviront les photographes. Puis après une courte descente vers St-Jean-de-Maurienne, c'est le Col du Télégraphe, classé en première catégorie, qui attendra le peloton. A peine le temps de souffler en descendant vers Valloire, qu'ils devront remonter vers le Col hors-catégorie du Galibier (17,7km de montée à 6,9% de moyenne). Après une longue descente en passant par le Lautaret, il sera alors temps d'aborder l’ascension du Granon, et ses 11,3km à 9,2% de moyenne, pour arriver à 2413m d'altitude. Nul doute que les cadors vont s'expliquer dans la montée finale et que le classement général va être bouleversé. Arrivée prévue entre 16h45 et 17h15.

Le commentaire de Christian Prudhomme : "Aucun prétendant au Maillot Jaune ne peut rater ce rendez-vous. Le condensé de difficultés alpestres débute par les lacets de Montvernier avant de franchir le col du Télégraphe puis le Galibier. Après avoir traversé Serre-Chevalier, il reste 10 kilomètres à plus de 9 % pour atteindre le col du Granon et ses 2 413 m qui furent pendant 25 ans le site d’arrivée le plus haut du Tour."

>