Du suspense pour le maillot à pois


Tandis que Tadej Pogačar continue d'assommer le Tour de France avec une facilité déconcertante, avec plus de cinq minutes d'avance sur tous ses adversaires directs avant d'attaquer la troisième et dernière semaine de course, la lutte pour le maillot blanc à pois rouge fait rage. Ce maillot du meilleur grimpeur, qui récompense souvent l'un des coureurs les plus offensifs du peloton, qui va chercher les points au sommet des cols le plus régulièrement possible, ils sont pas moins de quatre coureurs à pouvoir le revêtir sur les Champs-Élysées dimanche prochain. Le porteur actuel, Wouter Poels, l'a repris ce dimanche lors de l'ascension vers Andorre-la-Vieille, en remportant pas moins de 25 points au sommet des quatre cols au programme de la journée. Le néerlandais récupère ainsi le maillot qu'il avait déjà porté à l'issue de la 8eme étape et qu'il avait perdu dès le lendemain.

Plus que 145 points à distribuer


Avec ses 74 points au compteur, il a désormais huit points d'avance sur le Canadien Michael Woods d'Israël-Start-Up Nation, précédent porteur qui avait pris le maillot au Colombien d'Arkéa Samsic, Nairo Quintana samedi. Ce dernier est sur le podium de ce classement, avec 64 points, à dix longueurs du leader. Le dernier concurrent qui s'est immiscé dans la course au maillot à pois est le champion de Belgique, Wout Van Aert. Vainqueur de la prestigieuse étape de la double ascension du Mont Ventoux, le coureur de Jumbo-Visma souvent bien placé dans les échappées et désormais à égalité avec Nairo Quintana. Il ne reste plus que 145 points en jeu d'ici dimanche dans la quête du maillot blanc à pois rouge, et tout pourrait se jouer lors des deux dernières étapes de montagne, où une arrivée au sommet est prévue (mercredi à Saint-Lary-Soulan et jeudi à Luz-Ardiden) et où les points seront doublés. Mais cela pourrait aussi profiter à un leader du classement général qui pourrait s’immiscer dans la lutte.

>