5eme étape : Le grand retour des pavés au menu

Panoramic


Premier gros test à venir pour les favoris de cette édition 2022. Après un début de Tour de France relativement tranquille pour eux, la 5eme étape entre Lille et Arenberg Porte du Hainaut (153,7 km) devrait créer des premiers (gros) écarts entre les principaux candidats à la victoire finale. En effet, alors qu'ils n'étaient plus au menu depuis 2018, les pavés feront leur grand retour sur la Grande Boucle ce mercredi. Quatre ans après la victoire de John Degenkolb (Trek-Segrafredo) à Roubaix, le peloton va se frotter à cette difficulté, qui fait d'ores et déjà saliver les amoureux de la discipline. Pour l'occasion, le profil de cette 5eme étape nous offre 19,4 kilomètres de pavés, répartis sur 11 secteurs, dont trois inédits sur le Tour de France. Le premier secteur pavé interviendra après 80 km, alors qu'avant ça, un sprint intermédiaire aura eu lieu à Mérignies, situé après 37,2 km d'effort.

La peur de déjà perdre gros ?


La fin d'étape s'annonce donc palpitante et une intense bataille devrait avoir lieu, alors que l'arrivée se fera à environ 500 mètres de la célèbre trouée d'Arenberg. Il faut dire, que si la Grande Boucle ne se gagne peut-être pas là, les pavés peuvent faire perdre tout espoir à certains. En 2014 par exemple, l'Italien Vincenzo Nibali (Astana) en avait profité pour faire une belle différence face à l'Espagnol Alberto Contador (Tinkoff-Saxo), alors que le Britannique Christopher Froome (Sky) avait dû abandonner à ce moment-là. C'est pourquoi, les équipes tenteront de placer leur leader à l'avant. La météo pourrait également avoir une grande importance, notamment en cas de pluie.

Le commentaire de Christian Prudhomme : « En 2018, la dernière étape parsemée de secteurs pavés avait vu la victoire à Roubaix de John Degenkolb. Le kilométrage de tremblements sera équivalent sur le défi acrobatique de cette première semaine. La concentration et la préparation de ce rendez-vous seront pour les favoris du Tour les meilleures armes pour canaliser leurs appréhensions. »

>