5eme étape : Clarke règle l'échappée, Van Aert reste en jaune, bonne opération pour Pogacar

Panoramic


Quel chantier ! Arpentant les pavés du Nord, cette 5eme étape du Tour de France 2022 s’annonçait animée, elle a été totalement folle ! A peine le départ donné pour un parcours long de 157 kilomètres reliant Lille à Arenberg, un trio composé de l’inévitable Magnus Cort Nielsen, de Taco van der Hoorn et d’Edvald Boasson Hagen s’est formé mais sans parvenir à creuser l’écart sur le peloton dans un premier temps. Plusieurs contres ont alors essayé de se former pour faire la jonction mais seuls Neilson Powless, Alexis Gougeard et Simon Clarke y sont parvenu. Dès lors, le peloton a laissé faire. A l’approche du sprint intermédiaire de Mérignies, l’avance des six coureurs en tête de course a atteint trois minutes. Fabio Jakobsen a saisi l’occasion de reprendre un petit point à Wout Van Aert au classement du maillot vert. Une accélération du peloton pour ce sprint qui a réduit l’avance de l’échappée sous les trois minutes. C’est alors que l’étape a commencé à virer au cauchemar pour la formation Jumbo-Visma. A 94 kilomètres de l’arrivée, le porteur du maillot jaune est allé à terre après un contact avec son coéquipier Steven Kruijswijk. Les coéquipiers du Belge ont alors incité le peloton à ralentir afin de favoriser son retour.

Sagan ou van der Poel trop vite distancés


Les échappés ont ainsi vu leur avance repartir à la hausse et dépasser les quatre minutes. C’est alors que la Grande Boucle a pris des airs d’« Enfer du Nord ». Même s’il avait Magnus Cort Nielsen et Neison Powless devant, Alberto Bettiol a ouvert la voie dans le premier des onze secteurs pavés avec… Tadej Pogacar dans sa roue. Une approche dont une des victimes a été Peter Sagan, victime d’une chute et irrémédiablement distancé. Jack Bauer et Mads Pedersen ont tenté de sortir du peloton à la sortie du secteur, sans grand succès. Le troisième secteur pavé a vu l’équipe Quick-Step Alpha Vinyl visser dans le peloton avec Mikkel Honoré, sans que cela fasse la différence. Seul Ben O’Connor, leader de l’équipe AG2R-Citroën, a perdu du terrain sur incident mécanique, se retrouvant alors dans un groupe avec Peter Sagan. Maillot de champion de France sur les épaules, Florian Sénéchal a également perdu pied après une crevaison. Vainqueur de Paris-Roubaix au printemps dernier, Dylan van Baarle a essayé de mettre son aisance sur les pavés au service de ses leaders mais, la-aussi, aucune différence notable a été signalée sauf concernant un Mathieu van der Poel, distancé après voir erré en fond de peloton.

Pogacar à l’aise sur les pavés


Il en a été de même pour Yves Lampaert et… Wout Van Aert ! L’équipe Jumbo-Visma a vu sa situation aller de mal en pis avec Jonas Vingegaard victime d’un incident mécanique et reparti sur le vélo de Nathan Van Hooydonck, coureur le plus grand de son équipe. Après bien des atermoiements, le troisième du Tour de France 2021 a pu repartir à bonne distance des cadors. Une situation dont le principal bénéficiaire a été Tadej Pogacar. Après avoir reconnu longuement cette étape après le Tour de Flandres, le Slovène n’est pas tombé dans le piège. Primoz Roglic, quant à lui, a retrouvé la déveine qui était sienne l'an passé. Alors qu’une botte de paille a été décalée par un coureur de l’équipe Groupama-FDJ, Caleb Ewan a lourdement chuté, emmenant avec lui le Slovène ou encore Jack Haig. Le coureur de la formation Jumbo-Visma s’est alors retrouvé à un quatrième échelon de la course, aidé par trois coéquipiers. A l’avant, alors qu’Alexis Gougeard a été distancé et que Simon Clarke s’est accroché pour suivre, Tadej Pogacar s’est allié à Jasper Stuyven pour partir en chasse à l’entame des 20 derniers kilomètres. Le double tenant du titre n’avait qu’une idée en tête, profiter de la situation pour creuser l’écart sur ses rivaux.

Clarke y a cru jusqu’au bout


Un écart qui est allé grandissant mais, quand le groupe mené par Wout Van Aert a fait la jonction avec celui qui poursuivait le porteur du maillot blanc, la donne a changé. Après avoir profité des efforts de Magnus Cort Nielsen, lâché à cinq kilomètres du but, l’Américain a attaqué sous la flamme rouge. Après avoir demandé des relais, Edvald Boasson Hagen a fait l’effort seul et rattrapé le coureur de l’équipe EF Education-Easypost à 450 mètres de la ligne. C’est alors Taco van der Hoorn qui a lancé le sprint et a cru à la victoire d’étape… mais c’était sans compter sur Simon Clarke ! L’Australien a jeté son vélo sur la ligne pour devancer d’un rien le Néerlandais et Edvald Boasson Hagen. Quatrième de l’étape, Neilson Powless était bien placé pour prendre le maillot jaune mais Wout Van Aert a finalement pu le défendre. Arrivé une minute après l’Américain, le Belge sauve sa tenue pour treize secondes mais le grand gagnant de cette étape est bien Tadej Pogacar. Le Slovène a repris du temps à tous ses rivaux, de quelques secondes sur Jonas Vingegaard ou Geraint Thomas à quasiment deux minutes concernant Primoz Roglic. Une étape qui, si elle n’a pas permis à un coureur de faire un pas vers la victoire finale sur ce Tour de France, en a considérablement changé la donne.

CYCLISME / TOUR DE FRANCE 2022
5eme étape - Lille Métropole-Arenberg Porte du Hainaut (157km) - Mercredi 6 juillet 2022
1- Simon Clarke (AUS/Israel-Premier Tech) en 3h13’35’’
2- Taco van der Hoorn (PBS/Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) mt
3- Edvald Boasson Hagen (NOR/TotalEnergies) à 2’’
4- Neilson Powless (USA/EF Education-Easypost) à 4’’
5- Magnus Cort Nielsen (DAN/EF Education Easypost) à 30’’
6- Jasper Stuyven (BEL/Trek-Segafredo) à 51’’
7- Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) à 51’’
8- Jasper Philipsen (BEL/Alpecin-Deceuninck) à 1’04’’
9- Fabio Jakobsen (PBS/Quick-Step Alpha Vinyl) à 1’04’’
10- Luca Mozzato (ITA/B&B Hotels-KTM) à 1’04

20- Hugo Hofstetter (FRA/Arkéa-Samsic) à 1’04’’


Classement général après 5 étapes (sur 21)
1- Wout Van Aert (BEL/Jumbo-Visma) en 1§h17’22’’
2- Neilson Powless (USA/EF Education-Easypost) à 13’’
3- Edvald Boasson Hagen (NOR/TotalEnergies) à 14’’
4- Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) à 19’’
5- Yves Lampaert (BEL/Quick-Step Alpha Vinyl) à 25’’
6- Mads Pedersen (DAN/Trek-Segafredo) à 36’’
7- Jonas Vingegaard (DAN/Jumbo-Visma) à 40’’
8- Adam Yates (GBR/Ineos Grenadiers) à 48’’
9- Tom Pidcock (GBR/Ineos Grenadiers) à 49’’
10- Geraint Thomas (GBR/Ineos Grenadiers) à 50’’

18- Romain Bardet (FRA/DSM) à 1’10’’

>