Toulouse: Huget raconte son doublé plein d'émotions

ICON SPORT

A la conclusion des 2 seuls essais de la finale victorieuse du Stade Toulousain face à Clermont en Top 14 samedi, au Stade de France (24-18), Yoann Huget savourait à l'issue de la rencontre ce retour au sommet. L'ailier international, foulard de l'Aviron Bayonnais noué autour du cou, en hommage à son ancien club sacré champion de Pro D2, ne pouvait pas concevoir que son équipe achève cette saison exceptionnelle sans un titre. Et déjà il se projetait sur le retour Place du Capitole, où 20 000 supporters seront attendus ce dimanche. 

"J'espère qu'ils répondront présent, ça prouve que ce sont des moments rares, donc il faut en profiter. Mais je fermais les yeux cette nuit et franchement je m'imaginais revenir avec ce Bouclier, et je ne voyais pas d'autre issue, c'était difficile de finir sans rien, après la saison qu'on a passée..., avoue-t-il. Même si ça ne se joue pas au mérite un Bouclier, ce n'est pas possible qu'on rentre sans rien ce soir (samedi). Avec tout ce qu'on a fait." Son doublé ? "Clément (Poitrenaud), qui a l'habitude de ces moments-là, nous a dit de nous imaginer tous les scénarios possibles. J'imaginais peut-être marquer... Je voulais juste que le le groupe gagne, au-delà de mon cas personnel. Même si je faisais mon plus mauvais match de l'année, ce n'était pas grave, il fallait que le groupe gagne ce Bouclier."