Toulon : Le remplaçant de Collazo pourrait bien être Azéma

Franck Azéma va-t-il troquer le micro pour le costume d’entraîneur ? Après avoir quitté l’été dernier Clermont, où il a été remplacé par Jono Gibbes, l’ancien trois-quarts centre a très longtemps été annoncé du côté de Montpellier. Mais, étant officiellement sous contrat avec l’ASM jusqu’en juin 2023, aucun accord n’avait alors été trouvé entre Mohed Altrad et son homologue clermontois afin de permettre la libération anticipée du technicien. Sans solution, Franck Azéma s’est reconverti comme consultant pour le diffuseur officiel du Top 14, Canal+. Toutefois, ce rôle médiatique pourrait finalement être temporaire car un club s’est très récemment séparé de son entraîneur. Face à une équipe de Toulon avant-dernière du classement du Top 14 après huit journées, Bernard Lemaître a décidé de trancher dans le vif et de mettre fin au mandat de Patrice Collazo, arrivé dans la Rade en 2018 pour succéder à Fabien Galthié.

Azéma enfin libre de tout engagement ?


Alors que le patron du RCT a décidé de promouvoir l’entraîneur des avants et de la défense James Coughlan au poste de manager par intérim, l’arrivée de Franck Azéma sur le banc toulonnais pourrait n’être qu’une question de jours. En effet, selon les informations du quotidien L’Equipe, il n’existe plus de lien contractuel entre le technicien et son ancien club, les documents confirmant la fin de contrat de l’ancien trois-quarts centre ayant été récemment transmis à l’intéressé. Autrement dit, contrairement à la situation avec Montpellier l’été dernier, le club toulonnais n’aura pas d’indemnités à verser à Clermont pour permettre la signature de Franck Azéma. Ce qui est certain, c’est que l’ancien entraîneur des Jaunards est la piste numéro 1 de Bernard Lemaître pour relancer son club mais aucun accord ne pourra être entériné avant le week-end prochain. Face à Biarritz ce samedi, c’est donc bien James Coughan qui sera sur le banc pour mener le RCT avec l’espoir d’une troisième victoire cette saison.

>