Toulon : Dachary absent jusqu'en fin de saison, Laborde arrive comme joker médical

Après La Rochelle avec Kaveniki Tabu, c’est Toulon qui a opté pour la signature d’un joker médical. Le 4 décembre dernier, à l’occasion du match nul concédé en toute fin de match sur la pelouse de la Section Paloise, le club varois a vu Théo Dachary quitter la pelouse peu avant l’heure de jeu pour céder sa place à Julien Hériteau après s’être blessé à un genou. Le diagnostic s’est montré sans pitié pour le trois-quarts centre de 24 ans avec une rupture du ligament croisé qui a nécessité une opération effectuée en début de semaine. Face à cette absence de longue durée, qui s’ajoute à celles de Julien Hériteau, Eben Etzebeth, Christopher Tolofua ou encore Charles Ollivon, le staff mené par Franck Azéma a jugé qu’un renfort était nécessaire afin de terminer la saison dans les meilleures conditions. Une recherche qui a officiellement pris fin ce vendredi avec l’annonce par l’intermédiaire d’un communiqué de l’arrivée de Dorian Laborde « dans les prochains jours en tant que joker médical ».


Laborde en quête de temps de jeu


Formé à Mont-de-Marsan, où il a fait ses débuts professionnels en septembre 2015 et s’est installé comme un membre important de l’effectif, le natif de Morcenx a rejoint le Racing 92, pour lequel il a marqué neuf essais en 39 matchs. Utilisé à onze reprises pour deux titularisations pour sa première saison sous le maillot Ciel-et-Blanc, le trois-quarts aile a vu son temps de jeu augmenter lors de la saison 2020-2021 avec quatorze feuilles de match dont six comme titulaire. Moins utilisé par Laurent Travers depuis le début de la saison dans un secteur bien pourvu en talent, Dorian Laborde n’a été aligné que cinq fois et a donc sauté sur l’occasion de rallier Toulon jusqu’au terme de la saison afin de gagner du temps de jeu. Le club varois annonce compter sur sa polyvalence, « il peut couvrir les postes de centre et d’ailier », et ses qualités afin de se fondre dans le collectif toulonnais. « L’arrivée de Dorian Laborde confirme l’ambition du club Rouge-et-Noir de construire un groupe favorisant les talents issus de la formation française », conclut le club présidé par Bernard Lemaître.

>