Top 14 (J6) : Deuxième victoire de la saison pour le Stade Français Paris



Une réaction était attendue, elle a bien eu lieu. Dos au mur avec une seule victoire depuis le début de la saison, le Stade Français Paris se devait de l’emporter ce dimanche face à Clermont en clôture de la 6eme journée du Top 14. Face à une équipe qui ne leur a pas réussi ces dernières années, les joueurs de Gonzalo Quesada n’ont pas joué avec la peur au ventre. En effet, l’entame de match a été absolument débridée avec les deux équipes qui ont envoyé du jeu et Sekou Macalou aurait pu ouvrir le score dès la 8eme minute s’il n’avait pas perdu le contrôle du ballon juste avant d’aplatir. Ce n’était toutefois que partie remise pour le club de la Capitale. Annoncé sur le départ en fin de saison, Waisea a confirmé qu’il était encore bien là. L’ailier fidjien a été parfaitement servi sur un jeu au pied de Joris Segonds pour aplatir en coin le premier essai de la rencontre. Maladroit sur la transformation, le demi d’ouverture parisien s’est bien repris cinq minutes plus tard pour bonifier une faute au sol d’Edward Annandale. Après une faute de main, Sekou Macalou a vu un essai se refuser à lui une deuxième fois à la 20eme minute.

Waisea toujours au rendez-vous


Le troisième-ligne parisien, cette fois, a rampé au sol après avoir été plaqué pour tenter de marquer. Un geste que l’arbitre a logiquement sanctionné d’une pénalité. Dans la foulée, JJ Hanrahan a débloqué le compteur clermontois après une position de hors-jeu côté Stade Français Paris. Continuant sans cesse d’envoyer du jeu, quitte à être imprécis, les joueurs de Gonzalo Quesada n’ont pas eu beaucoup de réussite mais ils ont tout de même pu pousser à la faute la défense auvergnate. Peu avant la demi-heure de jeu, Joris Segonds a creusé l’écart en faveur du club de la Capitale. Mais deux pénalités signées JJ Hanrahan dans les six minutes menant à la pause ont permis aux Jaunards de limiter les dégâts avec un retard de seulement deux points au moment de retrouver leur vestiaire. Comme dans le premier acte, les Parisiens se sont montrés volontaire et cet état d’esprit a fini par payer neuf minutes après la reprise. Décalé sur l’aile droite, Waisea a laissé sur place trois défenseurs clermontois pour aplatir son deuxième essai personnel dans cette rencontre, sans que Joris Segonds ne trouve la cible sur la transformation. Dominateurs en mêlée en début de match, les joueurs de la Capitale ont vu les Clermontois hausser leur niveau avec l’entrée de sang frais.

Clermont laisse échapper plus que le bonus défensif


Mais la pénalité obtenue peu avant l’heure de jeu a été manquée par JJ Hanrahan, qui a alors glissé du poste de demi d’ouverture à celui d’ailier à l’entrée en jeu de Camille Lopez. Le regain de forme auvergnat s’est confirmé au tableau d’affichage quand, à la 62eme minute, Alivereti Raka s’est signalé. Après une accélération de Damian Penaud, le relais de Cheikh Tiberghien a permis à l’ailier international français de donner des sueurs froides aux supporters parisiens. Dans la foulée, Thomas Lavanini a eu une occasion en or de donner l’avantage à l’ASM. Parvenant à contrer un dégagement de Joris Segonds, le deuxième-ligne argentin n’a pas su contrôler le ballon au pied des poteaux, commettant un en-avant alors que l’essai était tout cuit. Une occasion qui ne s’est pas présentée à nouveau dans une fin de match qui a permis à Joris Segonds, sur deux nouvelles pénalités, de sortir Clermont du bonus défensif. Le Stade Français Paris retrouve des couleurs avec cette victoire (22-14) et laisse à Biarritz la dernière place du classement à la différence de points. Clermont, de son côté, continue d’alterner le bon et le moins bon et ne compte plus qu’un point d’avance sur la lanterne rouge.

TOP 14 / 6EME JOURNEE
Samedi 9 octobre 2021
Biarritz - Lyon : 5-40
Bordeaux-Bègles - Montpellier : 27-23
La Rochelle - Castres : 29-10
Racing 92 - Perpignan : 17-14
Toulouse - Pau : 38-10
Toulon - Brive : 13-9

Dimanche 10 octobre 2021
Stade Français Paris - Clermont : 22-14

>