Top 14 (J3) : Court vainqueur à Montpellier, Toulouse reste invaincu

Toulouse a réussi là où Castres a échoué ce samedi. Après avoir dominé La Rochelle puis Toulon, les joueurs d’Ugo Mola ont prolongé leur invincibilité à l’occasion d’un déplacement périlleux sur la pelouse de Montpellier. Les Toulousains ont toutefois immédiatement douché l’ambiance du GGL Stadium. C’est, en effet, au bout de 41 secondes que Romain Ntamack a inscrit le premier essai de la rencontre venu d’un ballon perdu par le MHR. Après une bonne combinaison entre Richie Arnold et Antoine Dupont, Lucas Tauzin passe sur l’aile droite et, sans solution de passe, se débarrasse un peu du ballon. Heureusement, Ntamack est présent pour s’en saisir et forcer le rideau défensif héraultais. Pris à froid, les joueurs de Philippe Saint-André ont tenté de réagir et, à la 9eme minute, ont cru pouvoir recoller. C’était sans compter sur Antoine Dupont qui a mis ses mains sous le ballon pour l’empêcher de toucher le sol. Les Cistes ont finalement ouvert leur compteur un peu plus de dix minutes plus tard. Après un échec au pied de Thomas Ramos, Paolo Garbisi a moins tremblé face aux perches.

Des Toulousains opportunistes


Mais l’Italien n’a pas été infaillible, manquant la cible à 35 mètres sur la gauche à la suite d’une faute au sol de l’équipe toulousaine. Le score d’une première période fermée n’a alors pas bougé et c’est avec cette marge de quatre points que le champion de France en titre a retrouvé son vestiaire. Le deuxième acte a démarré de la même manière mais, au bout de neuf minutes, Toulouse a une nouvelle fois trouvé la faille dans la défense héraultaise. Dupont a initié une remontée du ballon avec sa troisième ligne. Le ballon est revenu sur Ntamack qui a rendu la pareille à Tauzin, qui a pu aplatir en coin et donner onze longueurs d’avance à Toulouse. Peu après l’heure de jeu, les Rouge-et-Noir ont pu prendre deux essais transformés d’avance grâce à la patte de Ramos. Un écart qui n’était finalement pas de trop dans une fin de match très intense. En effet, à l’entame du dernier quart d’heure, Vincent Rattez a relancé le ballon avant d’être stoppé. Toutefois, Zach Mercer est venu au soutien afin de combiner avec Jan Serfontein. Le centre du MHR a alors décalé Martin Doan qui a démontré sa pointe de vitesse. Pas rattrapé par la défense toulousaine, il a ramené les Cistes à sept longueurs.

Montpellier aurait pu espérer mieux


C’est à cinq minutes de la sirène que ce match est entré dans l’irrationnel. Alors qu’il vient de remplacer sur blessure David Ainuu, Paulo Tafili est sanctionné d’un carton jaune en réponse à une succession de fautes toulousaine. N’ayant plus de pilier droit valide disponible, l’arbitre a fait respecter la règle de la carence. Autrement dit, les mêlées ont été simulées mais les Toulousains ont dû faire sortir un joueur, en l’occurence Arthur Bonneval. Une double supériorité numérique que les Montpelliérains ont immédiatement exploité. En sortie d’une mêlée qui n’a pas été poussée, Garbisi a tiré parti des espaces en jouant au pied pour Rattez. Parfaitement servi, ce dernier a pu aplatir mais Garbisi a manqué la transformation qui aurait permis aux Cistes d’égaliser. Ces derniers ont eu une dernière munition après la sirène après une faute au sol toulousaine mais, Enzo Forletta a commis l’en-avant de trop. Bousculé en fin de match, Toulouse a fait le dos rond et s’impose d’une courte marge (15-17) pour rester invaincu cette saison. Montpellier, de son côté, a manqué de peu un gros coup mais confirme qu’il faudra compter sur le MHR cette saison.

TOP 14 / 3EME JOURNEE
Samedi 18 septembre 2021
Brive - Pau : 30-13
Biarritz - Racing 92 : 28-19
Castres - Bordeaux-Bègles : 23-23
Lyon - Perpignan : 47-3
Montpellier - Toulouse : 15-17
21h05 : Clermont - La Rochelle

Dimanche 19 septembre 2021
21h05 : Toulon - Stade Français Paris

>