Top 14 (Access Match) : Aux tirs au but, Biarritz domine Bayonne et retrouve l'élite



Le Biarritz Olympique va quitter le purgatoire ! Une semaine après avoir échoué en finale de la Pro D2 face à Perpignan, les joueurs du BO ont gagné le droit d’évoluer la saison en Top 14 sept ans après sa relégation. Pour cela, il leur a fallu aller tout au bout du suspense dans un haletant derby basque face à l’Aviron Bayonnais, 13eme du Top 14 cette saison. Dès les premiers instants, dans une ambiance incroyable à Aguiléra, les deux équipes se sont lancées dans un duel intense. Toutefois, aucune des deux équipes n’est parvenue à déborder l’autre jusqu’à la 18eme minute. Sur une action initiée par Aymeric Luc et Afa Amosa, Joe Ravouvou est allé aplatir… mais la vidéo a permis de déceler une passe bayonnaise en-avant sur cette action, provoquant l’annulation de l’essai. Dans la foulée, Gilles Bosch a manqué une occasion d’ouvrir le score sur pénalité. Le buteur biarrot s’est finalement repris peu avant la demi-heure de jeu. Ensuite, son vis-à-vis Gaëtan Germain a manqué la cible, le score ne bougeant alors plus jusqu’à la pause.

Bayonne a manqué la balle de match


Douze minutes après la pause, Maxime Lafage a remis les deux équipes à égalité au tableau d’affichage sur une pénalité de plus de 40 mètres. Biarritz et Bayonne n’ont alors cessé de se neutraliser dans cet « Access Match » sous très haute tension. A quatre minutes du terme de la rencontre, James Hart a eu l’occasion de quasiment tuer le suspense avec une pénalité à 35 mètres sur la gauche des poteaux mais le buteur du BO a cédé sous la pression et maintenu les deux équipes à égalité. Sur la toute dernière action de cette rencontre, les Bayonnais ont mis une énorme pression avec un ballon porté qui est arrivé dans les cinq mètres. Décidés à faire tourner le chronomètre pour ensuite se mettre en position de drop au dernier moment, ils ont multiplié les temps de jeu mais c’était sans compter sur Steffon Armitage. Le capitaine biarrot, profitant du manque de soutien côté Aviron Bayonnais, est allé mettre les mains sur le ballon et obtenir une pénalité sous ses poteaux. Jusqu’au bout les deux équipes ont joué mais il fallait se faire une raison, le billet pour le Top 14 allait se jouer en prolongation.

Armitage offre le Top 14 à Biarritz


Dès l’entame des deux périodes de dix minutes, James Hart a fait oublier son échec au pied pour redonner l’avantage à Biarritz… avant de manquer le break à 37 mètres sur la droite des poteaux à quatre minutes de la pause. Sur le coup d’envoi de la deuxième période de la prolongation, Aymeric Luc a profité d’un désorganisation de la défense du BO pour aller aplatir… mais il est poussé au tout dernier moment en touche par François Vergnaud. Jonny Dyer pénalisé pour un grattage irrégulier sous ses poteaux, Gaëtan Germain ne s’est pas fait prier pour remettre les deux équipes à égalité à six minutes de la fin. Les deux équipes ont tout donné mais, ayant marqué le même nombre de pénalités et sans aucun moyen de les départager, c’est aux tirs au but que tout s’est joué. Après une première série parfaite, Aymeric Luc a craqué face aux poteaux. Comme un symbole, c’est le capitaine Steffon Armitage qui a converti le tir au but de la victoire et du retour de Biarritz en Top 14 (6-6, 6-5 tab) !

>