Stade Français Paris : Fin de carrière pour Antoine Burban

Antoine Burban a décidé de dire « stop ». En fin de contrat avec le Stade Français Paris, dont il porte les couleurs depuis le début de sa carrière professionnelle en 2006, le troisième-ligne international (4 sélections) a annoncé dans un entretien accordé au magazine spécialisé Midi Olympique qu’il mettra derrière lui le rugby à l’issue de cette saison. « Mon corps et ma tête ont dit stop, a confié le natif de Neuilly-sur-Seine. J’aurai aimé achever ma carrière autrement, c’est une évidence. Mais bon, c’est comme ça… » Absent depuis le mois de mars dernier et la défaite du club de la Capitale face à Bordeaux-Bègles, Antoine Burban ne sera pas sur le terrain mais espère que le match face à Brive, le 5 juin prochain pour conclure la saison de Top 14 « sera une belle fête avec un Stade Jean-Bouin plein à craquer ». A cette occasion et alors que le Stade Français Paris lui rendra hommage, sa famille sera présente et le troisième-ligne assure qu’il y aura « forcément beaucoup d’émotions ».

Burban se ressent encore d’une commotion cérébrale


La décision d’arrêter a été « longue à prendre » selon l’intéressé qui avait « envie de continuer une année de plus ». Admettant que « les discussion ont un peu traîné » concernant une éventuelle prolongation, Antoine Burban a « fini par prendre la décision qui s’imposait ». Une prise de position qui remonte à la préparation du match face à l’UBB, durant lequel il a subi une commotion cérébrale. « Nous étions en stage à Saint-Tropez. J'avais des douleurs au dos, difficiles à supporter. J'ai pris ça comme un message de la part de mon corps, a confié celui qui a porté le maillot du XV de France en 2014 et 2016. Et puis, sur ce match contre Bordeaux, j'ai pris un KO sur la première action. Quinze secondes plus tard, j'ai senti un coup de jus dans tout mon corps. Je n'étais pas éteint, mais vraiment pas bien. Tout ça a conforté mon choix. » Admettant avoir « encore des migraines » et avoir souffert de troubles de la mémoire à l’issue du choc, Antoine Burban a pris une décision de prudence alors qu’il a assure se remettre « petit-à-petit ».

>