Stade Français : Labit, futur entraîneur ?

Panoramic

Laurent Labit (54 ans), successeur de Gonzalo Quesada sur le banc du Stade Français. A en croire le journal Le Parisien, l'actuel entraîneur des trois-quarts du XV de France pourrait mettre le cap sur le club de la capitale à l'issue de la Coupe du monde 2023 en France une fois son contrat arrivé à terme et remplacer l'Argentin dans le costume de manager des Soldats Roses. L'ancien entraîneur du Racing 92, dont le bail avec les Bleus se terminera le 1er janvier 2024, date à laquelle il sera officiellement libre, ferait en effet figure de grand favori annoncé pour prendre le relais de Quesada, dont le contrat expirera, en ce qui le concerne, le 1er juillet 2024. A en croire nos confrères, Labit serait déjà en discussions avancées avec le Stade Français. Mais pas uniquement, car le club parisien aurait également approché Karim Ghezal (41 ans), lié au XV de France jusqu'au 30 juin 2024 et actuellement en charge de la touche au sein du staff de Fabien Galthié. L'ex-deuxième ligne du Racing 92 pourrait en effet débarquer dans les valises de Labit, si l'arrivée de ce dernier au chevet des Soldats Roses après la Coupe du monde venait à se confirmer.

 

 

Quesada remercié juste après la Coupe du monde ? C'est peu probable...


Aujourd'hui, tout laisse penser que le Stade Français a bien décidé de miser sur le tandem Labit-Ghezal une fois le chapitre Quesada refermé. La vitesse à laquelle le dossier en question progresserait en atteste. En revanche, si certaines sources avancent que les deux adjoints de Galthié pourraient rejoindre le club parisien tout de suite après la fin de cette Coupe du monde 2023, le manager argentin devrait rester en poste jusqu'à la fin de son contrat. Et ce en dépit des dissensions qui l'opposent notamment au directeur général Thomas Lombard ou encore de la pression et des exigences du richissime propriétaire Hans-Peter Wild, qui ne goûterait pas les mauvais résultats sportifs de l'équipe depuis 2015, date du dernier titre de champion de France obtenu par le club parisien. Wild a d'ailleurs maintenu à plusieurs reprises ces derniers temps sa confiance envers Quesada, dont le sort serait néanmoins scellé dès lors que son contrat sera terminé.


>