Racing 92 : La réaction de Laurent Travers après l'élimination aux portes de la finale

Le Racing 92 a perdu le nord vendredi soir à Lille. Défait 19-6 par La Rochelle, le club des Hauts-de-Seine a manqué l’occasion de se battre pour le titre de Top 14 vendredi prochain au Stade de France. Une issue que regrette Laurent Travers. L’entraineur des Racingmen n’a pas caché sa déception en conférence de presse mais a affiché beaucoup de lucidité. Le club francilien n’était pas au niveau pour espérer meilleur résultat face à un adversaire qui a répondu présent sur la pelouse du stade Pierre-Mauroy. « Quand on perd en demi-finale, c'est un échec. Quand vous avez les ambitions du Racing, vous avez envie d'être champion. On est déçus, mais on est tombés sur meilleurs que nous. Sur l'entame de match, on a 5-6 minutes assez bonnes, mais on ne concrétise pas. Pour sortir de notre camp, on a joué des ballons hauts, mais nous en avons récupéré aucun. On a été défaillants sur les phases de mêlée aussi », a-t-il regretté.

Une défaite dans le combat


« Cette semaine, on avait moins d'essence dans le moteur, mais c'est lié aussi à la qualité de La Rochelle. Ils ont répondu présents par système défensif. Ils méritent leur victoire. Souvent, le tempo vient du paquet d'avants. La semaine dernière, on jouait en avançant, ça permet aux trois-quarts de faire du bon boulot. Ce soir, on a été sur le reculoir. On a été pris dans le combat. Il faut dire la vérité, poursuit-il, toutefois fier de ses hommes, avant de conclure sur une note philosophique. Cette saison, on fait une finale de Coupe d’Europe (saison 2019-2020), un quart de finale de Coupe d’Europe (saison actuelle) et une demi-finale de Top 14, c’est insuffisant. Dans le sport, il n’y a qu’un champion, un heureux, et tous les autres sont malheureux. » Trois formations peuvent espérer être heureuses vendredi prochain au soir. La Rochelle ou le vainqueur de l’autre demie opposant le Stade Toulousain à Bordeaux-Bègles ce samedi soir.

>