Montpellier : Une saison de plus sur le banc pour Saint-André



Le provisoire va finir par se prolonger à Montpellier. En janvier dernier, face à un début de saison catastrophique, Mohed Altrad avait décidé de trancher dans le vif et de se séparer de Xavier Garbajosa. Pour le remplacer et relancer le MHR, le président du club héraultais avait alors décidé de faire confiance à Philippe Saint-André. Dans la foulée de sa nomination, l’ancien entraîneur du XV de France s’était montré très clair quant à ses intentions. « Même si ça marche bien, je suis là en mission jusqu’à fin juin, pas plus, pour maintenir le MHR, avait alors déclaré le technicien lors d’une conférence de presse le 4 janvier dernier. Je ne continuerai pas après sur le terrain. » Cinq mois plus tard, la donne a clairement changé. Il faut dire que, dans ce même intervalle de temps, les Cistes ont su aller chercher le maintien avec notamment une série de cinq victoires consécutives. A cela s’est ajouté un parcours parfait en Challenge Cup et le titre acquis le 21 mai dernier à Twickenham en finale face aux Leicester Tigers.


Saint-André maintenu, faute d'accord avec des candidats


Dans des propos recueillis par France Bleu Hérault, Philippe Saint-André a confié qu’il allait poursuivre sa mission à la tête du MHR la saison prochaine, faute d’avoir pu trouver une solution avec deux candidats au poste d’entraîneur du club héraultais. « C’est un secret de polichinelle de dire qu’on s’était mis sur deux profils. C’était Pierre Mignoni, qui n’a pas été libéré de la part de Lyon et, après, Franck Azéma, qui avait dit à son président de l’ASM qu’il n’allait pas continuer. On pensait que ça pouvait se faire mais les aléas contractuels et financiers ont fait qu’il demandait beaucoup d’argent. A un moment donné, il fallait prendre des décisions. Je ne pouvais pas laisser tout le staff du MHR qui a fait un boulot exceptionnel sur la fin de saison. A un moment, on a été obligés d’avancer avec un plan B, une organisation différente. Je peux vous assure qu’on aura beaucoup de compétence. Mon travail et mon rôle, c’est de donner les moyens au MHR et aux joueurs de s’améliorer et de gagner le plus de matchs possible. » Toutefois, Philippe Saint-André pourra compter sur un staff étoffé la saison prochaine avec l’arrivée de Bruce Reihana pour encadrer le jeu au pied ainsi que l’arbitre international Alexandre Ruiz qui, après avoir raccroché le sifflet, devrait encadrer les questions de discipline. Deux adjoints qui viendront rejoindre Jean-Baptiste Elissalde et Olivier Azam, qui ont été confirmés dans leurs fonctions respectives.

>