La Rochelle : Toulon plutôt que Lyon pour Priso ?

Un temps annoncé à Lyon, Danny Priso (28 ans) pourrait finalement poursuivre sa carrière à... Toulon. D'après RMC Sport, la piste conduisant le pilier gauche international français (14 sélections) au LOU, pourtant très chaude en fin d'année encore, se serait sérieusement refroidie. Et c'est donc au RCT que pourrait débarquer la saison prochaine celui qui quittera La Rochelle à l'intersaison, poussé vers la sortie qu'il est par l'arrivée au poste chez les Maritimes, qui ont de surcroît finalement conserver Reda Wardi, de Thierry Paiva (Bordeaux-Bègles). L'ancien avant du Stade français doit donc trouver un point de chute. Et à en croire nos confrères, ce ne sera donc pas Lyon, avec qui le natif du Cameroun aurait pourtant été en contacts avancés avant que l'affaire ne capote. Un dénouement qui pourrait faire les affaires de Toulon, en quête d'un pilier gauche supplémentaire (le RCT a besoin de plusieurs renforts en première ligne et pas seulement au poste de Priso) pour la saison prochaine et qui verrait d'un bon œil l'arrivée de celui qui attend de goûter de nouveau à une sélection chez les Bleus depuis trois ans (la dernière apparition de Priso avec le maillot du XV de France sur le dos date d'août 2019, contre l'Ecosse).

Priso en discussion avec Toulon ?


Et si les discussions seraient définitivement terminées entre l'entourage du joueur et les dirigeants du LOU, faute d'avoir trouvé un accord convenant aux deux parties (RMC Sport aurait eu la confirmation de plusieurs sources) des négociations seraient en revanche toujours en cours entre le Rochelais et Toulon. Elles seraient même bien avancées. En attendant de connaître son sort et ses futures couleurs, le pilier gauche des Jaune et Noir continue d'enchaîner les matchs. Depuis le début de saison, il en a disputé 14 (11 en Top 14, 3 en Coupe d'Europe), pour 9 titularisations (7 en championnat, 2 sur la scène européenne). Une régularité qui pourrait taper définitivement dans l'œil du club cher à Mourad Boudjellal. A moins d'un nouveau revirement de situation.

>