Champions Cup (Quarts de finale) : Vainqueur de Clermont, Toulouse retourne en demi-finales



Toulouse confirme être un habitué du dernier carré en Champions Cup. Demi-finalistes lors des deux dernières saisons, les joueurs d’Ugo Mola ont confirmé l’adage qui dit « jamais deux sans trois » à l’issue d’une rencontre fermée à Clermont. En effet, sur la pelouse détrempée du Stade Marcel-Michelin, l’enjeu d’être le troisième représentant du Top 14 en demi-finales de la « grande » Coupe d’Europe a souvent pris le pas sur le jeu. Les Clermontois, dès l’entame du match, ont mis la main sur le ballon mais ont vécu un coup dur après cinq minutes de jeu avec la sortie sur blessure de Camille Lopez, remplacé par Tim Nanai-Williams. Les deux équipes ont rivalisé pour tenter de trouver des failles dans des rideaux défensifs solides mais c’est au pied que la rencontre va commencer à se décanter. En effet, après deux échecs de Romain Ntamack coup sur coup, Morgan Parra a ouvert le score à la 25eme minute. Augmentant la pression sur la défense toulousaine, les Jaunards ont immédiatement pu doubler la mise à la suite d’une entrée sur le côté d’un maul de Richie Arnold.

Les défenses ont pris le pas sur les attaques


La réponse toulousaine est venu quatre minutes plus tard. A la suite d’une erreur après un plaquage signée Cristian Ojovan, Romain Ntamack a enfin pu régler la mire et débloquer le compteur du Stade Toulousain dans ce quart de finale. Juste avant la sirène, le buteur international français a remis les deux équipes à égalité, les Clermontois n’ayant pas pu rester sur leurs appuis dans un regroupement. Alors qu’Ugo Mola a lancé Yoann Huget dès l’entame du deuxième acte, une obstruction volontaire sur le coup d’envoi a permis à Morgan Parra de remettre l’ASM devant au tableau d’affichage. Toutefois, avec des attaques muselées par les attaques, c’est bien l’indiscipline qui a été la clé de cette rencontre. Peni Ravai cédant sous la pression en mêlée, Romain Ntamack a poursuivi le chassé-croisé entre les deux formations. A 25 minutes de la fin du match, Franck Azéma et Ugo Mola ont lancé leurs forces vives mais ça n’a pas changé la physionomie de la rencontre. A la suite d’un plaquage en retard de Peceli Yato sur Romain Ntamack, le buteur du Stade Toulousain a remis sa formation devant au score.

Toulouse n’a pas tremblé


Un avantage qui n’aura tenu que deux minutes, le temps pour la défense toulousaine de se mettre à la faute sur un plaquage dangereux. Malgré 50 mètres face aux poteaux, Morgan Parra a trouvé la cible et remis les deux formations à égalité. Mais le demi de mêlée clermontois a alors marqué les derniers points de sa formation. En effet, peu avant l’heure de jeu, la douzième pénalité sifflée contre l’ASM a offert trois nouveaux points au Stade Toulousain qui a corsé l’addition à un quart d’heure de la fin de la rencontre. Au final, c’est avec une marge de neuf points que les Rouge-et-Noir s’imposent au Michelin grâce à une septième et dernière réussite de Romain Ntamack. Clermont aurait pu s’offrir un espoir dans les derniers instants de la rencontre mais Morgan Parra a manqué la cible à 25 mètres sur la droite avec deux minutes encore à jouer. Sur une dernière relance, les Toulousains ont cru à l’essai mais Baptiste Germain a vu le ballon lui glisser des mains. La victoire est courte et laborieuse (12-21) mais Toulouse sera bien au rendez-vous des demi-finales à la fin du mois de mai.

CHAMPIONS CUP / QUARTS DE FINALE
Samedi 10 avril 2021
La Rochelle - Sale Sharks : 45-21
Exeter Chiefs - Leinster : 22-34

Dimanche 11 avril 2021
Bordeaux-Bègles - Racing 92 : 24-21
Clermont - Toulouse : 12-21

>