Indycar : Pas de 500 Miles pour Alonso ?

Fernando Alonso privé des 500 Miles d'Indiapolis ? « Les 500 Miles, c'est tout ce qui me manque. Si je réussis un jour à m'y imposer, je ne pourrai rien demander de plus. Donc je vais tenter ma chance en 2020 ». La triple couronne (victoire au Grand Prix de Monaco, aux 24 Heures du Mans et aux 500 Miles d'Indianapolis) dont Fernando Alonso avait confié rêver encore tout récemment n'est peut-être pas encore pour tout de suite. Non pas que le pilote espagnol ait renoncé à disputer la prochaine édition de la plus célèbre course Indycar, en mai. Bien au contraire. C'est juste qu'il pourrait se voir interdire d'y participer. A en croire les informations du site Racer, Honda aurait mis son veto à ce que celui qui vient tout juste de terminer son premier Dakar prenne le départ. A quelques jours pour Alonso de finaliser les derniers détails de son contrat chez Andretti, avec qui il avait découvert la course d'Indy il y a trois ans, la branche américaine de Honda aurait demandé son feu vert à la maison mère.

Alors, quelle équipe pour Alonso ?


Une autorisation qui aurait été refusée, obligeant ainsi l'Espagnol à s’asseoir sur ses rêves de triple couronne et à paralyser du même coup les négociations entre Alonso et Honda, alors que celles-ci semblaient sur le point d'aboutir. Sauf qu'Honda, ex-motoriste de McLaren est aujourd'hui celui de l'équipe Andretti. Et Honda garde en travers de la gorge les critiques d'Alonso du temps où il se trouvait au volant de l'écurie britannique. Le coéquipier de Marc Coma lors du dernier Dakar ne s'était pas montré beaucoup plus tendre envers les moteurs Honda lors de son abandon à Indianapolis en 2017 en raison d'un problème... moteur. Reste à voir, si l'interdiction pour Alonso de participer aux 500 Miles se confirmait, sous quelles couleurs pourraient éventuellement rebondir le natif d'Oviedo. Pour des raisons diverses, le double champion du monde de F1 peut probablement déjà oublier Chevrolet, Penske et Carpenter. Et on le voit mal piloter une Arrow McLaren sachant que son contrat d'ambassadeur chez McLaren a été coupé en fin d'année dernière. D'ici à ce qu'Alonso soit obligé de renoncer, il n'y a donc qu'un pas...

>