500 Miles d’Indianapolis (Qualifications) : Cinquième pole position pour Dixon, Grosjean finit neuvième

Panoramic
Scott Dixon a tout donné et ça a payé. Le Néo-Zélandais, qui participe aux 500 Miles d’Indianapolis pour la 20eme fois de sa carrière, est allé chercher la pole position du « plus grand spectacle du sport automobile » pour la cinquième fois de sa carrière et avec la manière. Bouclant les quatre tours de l’ovale d’Indianapolis à la vitesse moyenne de 376,661 km/h, le pilote de l’équipe Chip Ganassi Racing a réalisé la meilleure performance de tous les temps dans cet exercice si particulier. Le pilote de 41 ans avait besoin de quatre tours parfaits pour déloger de la pole position son coéquipier Alex Palou (375,780 km/h) quand Rinus VeeKay, quelques heures après la victoire de Max Verstappen lors du Grand Prix d’Espagne de F1, a fait briller les couleurs néerlandaises et complète la première ligne de la grille de départ (375,597km/h). Ancien pilote Sauber, Marcus Ericsson sera entouré par les légendes Ed Carpenter et Tony Kanaan en deuxième ligne. Avant de s’expliquer pour la pole position lors du « Fast Six », ces six pilotes ont dû en découdre dans le « Fast Twelve » lors d’un format de qualifications revu et corrigé cette année.


Grosjean très loin d’être ridicule


Une deuxième étape, faisant suite à la première journée de compétition ce samedi, durant laquelle Romain Grosjean a pu défendre ses chances. Le pilote Andretti, qui participe pour la première fois aux 500 Miles d’Indianapolis cette année, s’est fait une belle frayeur dans le premier virage de son troisième tour. L’ingénieur du Français lui a immédiatement demandé de « ramener la voiture à la maison » et de ne pas prendre plus de risques. Avec une vitesse moyenne de 373,366 km/h sur ses quatre tours, Romain Grosjean s’élancera de la neuvième position sur la grille de départ et sera le meilleur rookie quand le drapeau vert sera déployé le week-end prochain. « C’était effrayant ! Les conditions de piste ont beaucoup changé par rapport à la matinée. On a essayé tout ce qu’on pouvait faire pour aller vite et avoir plus de vitesse dans la voiture, a déclaré le pilote français au micro de NBC après sa tentative. Il est clair que ce n’était pas facile. J’ai utilisé tout ce que j’avais à ma disposition mais ce n’était pas confortable. Je suis de toute façon fier de ce que nous avons fait jusqu’à présent. » Simon Pagenaud, vainqueur en 2019, s’élancera de la 16eme position.

INDYCAR - 500 MILES D’INDIANAPOLIS / QUALIFICATIONS
Classement du Fast Six - Dimanche 22 mai 2022
1- Scott Dixon (NZL/Chip Ganassi Racing) 376,661km/h de moyenne
2- Alex Palou (ESP/Chip Ganassi Racing) 375,780
3- Rinus VeeKay (PBS/Ed Carpenter Racing) 375,597
4- Ed Carpenter (USA/Ed Carpenter Racing) 375,106
5- Marcus Ericsson (SUE/Chip Ganassi Racing) 374,597
6- Tony Kanaan (BRE/Chip Ganassi Racing) 373,966

>