Ski alpin : Le coup de gueule de Noël contre les Jeux asiatiques d'hiver en Arabie saoudite



Ce choix n'a visiblement pas fini de faire beaucoup jaser dans le milieu, voire au-delà. En effet, alors qu'on sait depuis quelques jours maintenant que l'Arabie saoudite a obtenu l'attribution des Jeux asiatiques d'hiver en 2029, les réactions suite à cela ne se sont pas faites attendre. Forcément, un tel événement dans un tel pays, ça ne pouvait pas laisser indifférent, surtout à une époque où l'écologie et la question environnementale prennent de plus en plus d'importance. A ce sujet, Clément Noël s'est montré assez clair sur la question ce lundi. « C'est absurde de mettre (les Jeux asiatiques d'hiver) là-bas. (...) D'un point de vue écologique, ça paraît être une catastrophe. Sur le plan sportif, l'Arabie saoudite n'a rien à faire dans des milieux de montagne, personne ne regarde ça, personne ne fait ça », a notamment déclaré le Français, champion olympique de slalom lors des Jeux Olympiques d'hiver à Pékin en 2022.

Noël espère que la FIS va se réveiller


« Les skieurs, on veut courir dans des lieux imprégnés de l'histoire de nos sports. C'est décevant de voir des Jeux dans des pays qui n'ont pas la culture montagne. (...) Il faudrait déjà que la Fédération internationale de ski (FIS) prenne le problème à bras-le-corps, on a l'impression qu'on entend jamais parler d'environnement à la FIS, a par la suite expliqué Noël, dans des propos repris par l'AFP. La première mesure serait d'adapter le programme pour faire le moins de kilomètres possible dans la saison, ne pas faire des allers-retours entre les États-Unis et l'Europe, ne pas rajouter d'étapes en Chine parce qu'ils veulent faire la promotion de leur montagne. » Egalement présent ce lundi au côté du Vosgien, Quentin Fillon Maillet s'est lui aussi dit assez surpris par cela. « Certains pays se permettent d’acheter tout et n’importe quoi. Ça manque de sens », a entre autres lancé le biathlète tricolore.

>