Mondiaux 2021 : La compétition s'ouvre ce lundi sans Simone Biles

Deux ans après avoir explosé les compteurs, Simone Biles brillera par son absence. En 2019, à Stuttgart, l’Américaine avait écrit une page d’histoire en remportant son cinquième titre de championne du monde au concours général. Ajoutant à son palmarès l’or au sol et à la poutre, la native de Columbus était alors devenue la gymnaste la plus titrée de l’histoire avec pas moins de 19 titres de championne du monde, auxquelles se sont ajoutées trois médailles d’argent et trois de bronze. Mais, deux ans après, la donne a bien changé pour l’Américaine. En effet, alors que l’édition 2021 des Mondiaux s’ouvre ce lundi dans la ville japonaise de Kitakyushu, Simone Biles brillera par son absence. Après avoir souffert de pertes de repères dans l’espace lors des Jeux d'été de Tokyo, l’Américaine a décidé de faire l’impasse sur ce nouveau déplacement au Japon.

 

Des Mondiaux boudés par les champions olympiques


En effet, Simone Biles ainsi qu’une douzaine de gymnastes internationaux, dont la Française Mélanie de Jesus dos Santos, participent à la tournée du spectacle « Gold over America ». Après l’édition 2020 prévue à Copenhague reportée d’un an et abandonnée par la capitale danoise, les Mondiaux de Kitakyushu verront une large majorité des gymnastes sacrés champions olympiques à Tokyo ne pas être au rendez-vous. Seuls la Brésilienne Rebeca Andrade, sacrée au saut et qui s’alignera sur le saut, la poutre et les barres asymétriques, le Sud-Coréen Shin Jeahwan (saut) et le Japonais Daiki Hasimoto, médaillé d’or au concours général et à la barre fixe, répondront présent durant cette semaine de compétition. Concernant l’équipe de Russie qui avait remporté le titre par équipes chez les femmes, Angelina Melnikova et Vladislava Urazova seront les seules rescapées. Pour ce qui est de l’équipe de France, en l’absence de Mélanie de Jesus dos Santos, quatre gymnastes en défendront les couleurs, Coline Devillard, Carolann Heduit, Célia Serber et Cyril Tommasone.

>