Géant de Sölden (H) : Pas de triplé pour Pinturault

Pas de coup du chapeau pour Alexis Pinturault (29 ans) sur le géant de Sölden ! Le Français, qui restait sur deux victoires sur la neige autrichienne, a échoué dans sa quête de triplé, dimanche lors du coup d'envoi de la saison de Coupe du Monde chez les hommes au lendemain du succès de l'Italienne Marta Bassino, pour le lancement de l'hiver pour les femmes. Toujours dans le coup avant la seconde manche en dépit d'une erreur sur le premier tracé, le double vainqueur sortant savait avant de se présenter dans le portillon de départ pour la deuxième fois de la journée qu'il n'aurait pas le droit de se louper une seconde fois. Malheureusement pour le skieur de Courchevel, non seulement, il a encore été loin de réussir le run parfait, mais il a en plus manqué d'engagement dans le mur et commis davantage d'imprécisions encore qu'en fin de matinée. Une seconde manche très laborieuse pour un champion de sa classe qui ne l'a pas empêché de figurer sur le podium provisoire jusqu'au passage de Gino Caveziel, dernier concurrent à s'élancer.


Braathen crée la surprise !


Eblouissant lors de la première manche, le Suisse, connu pour son inconstance d'un tracé à l'autre, s'est montré incapable de réitérer sa performance. Il déloge néanmoins Pinturault de la troisième place et grimpe sur le podium final de ce géant, juste derrière son compatriote Marco Odermatt, meilleur temps de la manche à son tour. Mais les deux Helvètes ne pouvaient rien espérer face à un Lucas Braathen en état de grâce. Sixième l'année dernière de cette même course, le jeune Norvégien de 20 ans n'était encore jamais monté sur le podium en Coupe du Monde. Deuxième skieur le plus rapide sur ce second tracé derrière Odermatt après avoir signé le cinquième temps de la première manche, Braathen fait coup double sur le glacier du Rettenbach en remportant son premier succès à ce niveau, le jour où il a également connu la joie de grimper sur la boîte. La sensation du jour et le meilleur résultat en carrière pour le Norvégien né en 2000. Pas pour Thibaut Favrot en revanche, même si l'Alsacien, en se classant neuvième de ce Géant - son deuxième Top 10 depuis ses débuts - bute à une marche de son meilleur résultat jusqu'à maintenant, l'année dernière au Japon (8eme).



SKI ALPIN - COUPE DU MONDE
Géant hommes de Sölden - Dimanche 18 octobre 2020
1- Lucas Braathen (NOR), à 2'14”41
2- Marco Odermatt (SUI), à 0”05
3- Gino Caveziel (SUI), à 0”46
4- Alexis Pinturault (FRA), à 0”49
5- Loïc Meillard (SUI), à 0”56
- Henrik Kristoffersen (NOR), mt
7- Zan Kranjec (SLO), à 0”77
8- Leif Kristian Nestvold-Haugen (NOR), à 1”04
9- Thibaut Favrot (FRA), à 1”21
10- Luca De Aliprandini (ITA), à 1”37
...
16- Victor Muffat-Jeandet (FRA), à 1”95
26- Mathieu Faivre (FRA), à 3”05

Si vous aviez manqué la première manche...

Double tenant du titre sur la neige autrichienne, où il excelle ces dernières années, Alexis Pinturault peut légitimement ambitionner un triplé sur le géant de Sölden, ce dimanche. Une éventuelle passe de trois qui passait déjà par une belle performance sur la première manche, dans la matinée. De ce côté-là, le vainqueur des deux dernières années peut être rassuré. Malgré une légère faute d'intérieur au milieu du mur qui aurait pu s'avérer beaucoup plus grave (Pinturault est parvenu à reprendre la trajectoire), le Français a fait bien mieux que limiter la casse sur ce premier parcours. Il a même repris du temps ensuite sur le plat, pour finalement signer le quatrième temps de la manche, à 15 centièmes du meilleur temps, réalisé par un phénoménal Gino Caveziel, et 5 centièmes seulement derrière le champion du monde en titre de la spécialité et immense favori à la possible succession de Pinturault.


Les quatorze premiers en moins d'une seconde !





En attendant de savoir en début d'après-midi si Sölden demeurera ou non le jardin du skieur de Courchevel, le premier à avoir marqué son territoire sur ce premier rendez-vous de Coupe du Monde de la saison pour les hommes a donc été l'inattendu Caveziel. Sur un nuage, le Suisse de 28 ans a réussi la plus belle manche de sa carrière (1'08”13) pour devancer de six centièmes le Slovène Zan Kranjec, certes en retard au premier intermédiaire mais qui a terminé très fort sur la fin du tracé. Une manche des plus serrées à l'arrivée sachant que les quatorze premiers se tiennent en moins d'une seconde et les huit premiers en moins d'une demi-seconde. Tout reste donc possible pour Pinturault comme pour les autres, les trois autres Français qualifiés pour la seconde manche (Victor Muffat-Jeandet, 12eme, Thibaut Favrot, 14eme, et Mathieu Faivre, 16eme) compris. En revanche, tous les espoirs de victoire d'Aleksander Aamodt Kilde se sont envolés d'entrée pour le Norvégien, parti à la faute après avoir perdu un ski.

SKI ALPIN - COUPE DU MONDE
Géant hommes de Sölden - Dimanche 18 octobre 2020
Classement de la première manche
1- Gino Caveziel (SUI), en 1'08”13
2- Zan Kranjec (SLO), à 0”06
3- Henrik Kristoffersen (NOR), à 0”10
4- Alexis Pinturault (FRA), à 0”15
5- Lucas Braathen (NOR), à 0”24
6- Loïc Meillard (SUI), à 0”28
7- Marco Odermatt (SUI), à 0”31
8- Leif Kristian Nestvold-Haugen (NOR), à 0”42
9- Luca De Aliprandini (ITA), à 0”57
10- Ted Ligety (USA), à 0”77
...
12- Victor Muffat-Jeandet (FRA), à 0”87
14- Thibaut Favrot (FRA), à 0”96
16- Mathieu Faivre (FRA), à 1”18
44- Rémy Falgoux (FRA), à 2”99
- Cyprien Sarrazin (FRA), mt
47- Jérémie Lagier (FRA), à 3”01</spansur