Biathlon : Jacquelin, victime d'une chute à... vélo, va devoir se faire opérer

Un champion de biathlon opéré pour une chute à... vélo. La mésaventure n'est pas banale. Elle ne prête pas à rire pour autant. Emilien Jacquelin, le malheureux de l'histoire, n'avait pas d'ailleurs pas la tête à plaisanter au moment d'annoncer sur son compte Instagram ce lundi, l'avant-bras gauche plâtré, qu'il allait devoir passer sur le billard et quitter le stage de préparation de l'équipe de France à Sirdal. "Une chute en vélo et tout s'arrête. Fracture déplacée du radius. Opéré demain en Norvège", a commenté laconiquement le triple champion du monde de la poursuite, tout de suite pris en charge et conduit à l'hôpital le plus proche, où il subira mardi une opération qui devrait le maintenir ensuite au repos forcé pour une durée pouvant aller de quatre à six semaines. Le médecin de l'équipe de France Stéphane de Jesus a en effet révélé que la fracture dont souffre Jacquelin est une "fracture de l'extrémité inférieure du radius avec un léger déplacement antérieur". Une blessure qui nécessite obligatoirement une intervention chirurgicale.

Jacquelin va devoir récupérer totalement






Elle se déroulera mardi à Sirdal, où le Grenoblois sera opéré "à la première heure". Une fois opéré, Jacquelin devrait être ensuite probablement rapatrié en France, où il devra patienter de longues semaines avant de pouvoir reprendre, mais légèrement uniquement, l'activité sportive. Et dès lors que l'ancien coéquipier de Martin Fourcade aura pleinement récupéré, il pourra reprendre la préparation de la saison. Une préparation qui s'est arrêtée prématurément pour celui qui avait pris la peine en début de journée de féliciter le gymnase française et porte-drapeau de la délégation française Samir Aït-Saïd pour sa quatrième place héroïque au concours des anneaux lundi alors que le Français s'était blessé à un biceps. Jacquelin était alors loin de se douter que, quelques heures plus tard, ce serait à son tour à lui de se blesser.

>