XV de France : Galthié innocenté ?



Fabien Galthié est bel et bien sorti de la bulle sanitaire formée autour du XV de France, mais il n’est pas le « patient zéro » qui a entraîné la contamination au coronavirus de douze joueurs et cinq membres du staff. C’est ce que révèle le rapport interne demandé par la ministre des Sports Roxana Maracineanu à la Fédération française de rugby, qui sera remis ce mercredi à l’ancienne nageuse et que RTL a pu consulter. Selon la radio, le sélectionneur des Bleus est mis hors de cause, même s’il a bien « brisé la bulle » pour assister à un match que son fils disputait avec les jeunes de Colomiers contre le Stade Français. « Dans mon rapport, je le mets au début, il est parfaitement clair que ce qu'il a fait - quoi qu'on puisse en penser - il avait le droit de le faire, explique le président de la commission médicale de la FFR Roger Salamon à RTL. Il n'y avait aucun risque particulier et d'ailleurs ce n'est pas lui le patient-zéro, ça c'est évident virologiquement à la distance à laquelle il est allé voir son fils et à la distance à laquelle il y a eu des premiers cas. Je ne dis pas ça pour le défendre parce qu'il n'a pas besoin d'être défendu. Je dis ça parce que c'est la vérité. »

Les joueurs reviennent à Marcoussis dimanche


Le « patient zéro » serait donc bien un joueur de l’équipe de France de rugby à 7, qui a participé à des séances d’entraînement avec le XV de France, comme l’avait affirmé le président de la FFR Bernard Laporte sur RMC vendredi dernier. Son vice-président Serge Simon, qui est également « référent Covid » de la FFR, et médecin généraliste, avait quant à lui déclaré, au tout début de la polémique, que le « patient zéro » était l’un des préparateurs physiques du XV de France. Le rapport semble lui donner tort. Reste désormais à connaitre les conclusions de la ministre des Sports, et s’il doit y avoir sanction. En attendant, le match contre l’Ecosse, prévu dimanche dernier, a été reporté, et les joueurs reviendront dimanche prochain à Marcoussis pour préparer le choc à Twickenham contre l'Angleterre prévu le 13 mars.

>