Tournoi des 6 Nations : Une bulle sanitaire privilégiée par Roxana Maracineanu

Dans quelles conditions le Tournoi des 6 Nations 2021 va-t-il pouvoir se tenir ? Alors que l’Angleterre voit un variant plus contagieux du coronavirus se propager et face aux craintes du gouvernement que des rencontres disputées outre-Manche ne permette à ce variant d’entrer massivement en France, le Ministère des Sports a déconseillé les matchs face aux équipes britanniques jusqu’au début du mois de février. Invitée ce dimanche de l’émission « Stade 2 » sur France 3, Roxana Maracineanu a confirmé avoir « demandé à la Fédération Française de rugby de nous communiquer le protocole, non seulement celui de la France, mais bien celui de l’instance européenne qui va organiser » le Tournoi des 6 Nations. Pointant du doigt la propagation de ce variant anglais dans l’effectif de Bayonne, la Ministre des Sports entend avoir un minimum de garanties pour autoriser la tenue des matchs. « Il faut que nous ayons les garanties nécessaires et suffisantes pour voir si tous les autres pays s’engagent de la même manière que la France sur la protection des sportifs et des autres clubs qu’ils ont à rencontrer, assure Roxana Maracineanu. On a vu avec les Coupes d’Europe dans lesquelles les clubs sont engagés que le variant anglais est arrivé chez nous et il ne faut pas que ça arrive. Je dois donner des garanties pour que ça puisse se tenir. »

Maracineanu : « Il faut que l’instance européenne prenne les devants »


Ces garanties, à entendre la Ministre des Sports, passera par la mise en place d’un protocole sanitaire adapté et renforcé, appelant le Comité des Six Nations à imiter l’UEFA qui, pour la reprise de ses compétitions continentales de football, a mis en place un protocole commun à tous les pays d’Europe. « Ceux qui sont les mieux placés pour l’organiser, ce sont l’instance sportive internationale, rappelle la ministre. Il faut que l’instance européenne prenne les devants et qu’elle impose la même chose à tous les Etats et qu’on ait les garanties des autres Etats pour que ça puisse se faire. » Un protocole qui pourrait prendre la forme d’une bulle sanitaire proche de ce que la NBA a pu connaître l’été dernier pour conclure sa saison 2019-2020 à Orlando. Des dispositions qui recueillent déjà l’aval de Roxana Maracineanu. « Une bulle sanitaire, c’est ce qu’il faudrait mettre en place avec la difficulté que, dans cette compétition qui dure longtemps, les joueurs ne peuvent pas respecter la bulle sanitaire à 100% car ils vont devoir retourner dans leurs clubs, revenir, convient l’ancienne nageuse. Donc il faut que lors des entrées et des sorties de la bulle sanitaire, tous les tests soient faits et qu’on soit certains qu’ils sont en état de rentrer dans une zone sure. » Un protocole contraignant qui pourrait ne pas recevoir l’aval des fédérations britanniques et provoquer de nouvelles frictions.

>