Angleterre : Confiance maintenue en Eddie Jones

Eddie Jones n’est pas encore sur un siège éjectable. Alors qu’il a emmené l’Angleterre en finale de la dernière Coupe du Monde, le technicien australien est contesté en raison des résultats récents du XV de la Rose. En effet, après la victoire poussive lors de l’Autumn Nations Cup en décembre dernier, l’Angleterre a connu un Tournoi des 6 Nations 2021 très compliqué avec seulement deux victoires, face à l’Italie puis face au XV de France, pour une bien peu reluisante cinquième place alors que la sélection anglaise était tenante du titre. Des résultats décevants qui ont poussé les dirigeants de la Fédération Anglaise de rugby (RFU) à effectuer une analyse poussée de la situation afin de décider si Eddie Jones est toujours l’homme de la situation. L’ancien sélectionneur du Japon peut ainsi compter sur le « soutien entier » de sa fédération en vue des prochaines échéances, dont une tournée estivale avec des rencontres face aux Etats-Unis et au Canada que la RFU espère organiser sur son territoire.


La Fédération Anglaise compte tirer les leçons de cet échec


Dans un communiqué, le président de la RFU Bill Sweeney a confirmé la déception qui règne en interne mais, de cet échec, des enseignements seront tirés. « Nous avons tous été déçus de terminer à la cinquième place du Tournoi des 6 Nations. Au vu de nos précédents résultats avec Eddie Jones, nous avions, ainsi que les joueurs et les supporters, des attentes beaucoup plus élevées, a confié le patron du rugby anglais. Chaque bilan de campagne est inestimable pour nous aider à apprendre et à nous améliorer. Eddie Jones a abordé ce débriefing avec humilité et en prenant conscience de la situation, ce qui nous a permis d'examiner chaque aspect du Tournoi afin d'identifier chaque petit changement que nous pouvons faire pour nous améliorer. » Afin de changer la donne, la RFU entend améliorer sa collaboration avec les clubs du Premiership mais également faire appel à des experts extérieurs au moment d’analyser les performances du XV de la Rose. A un peu plus de deux ans de la Coupe du Monde, l’Angleterre est décidée à réagir pour croire à un deuxième titre.

>