Venise : Thomas Henry, prêt à surprendre l'Italie ?

Pas facile de se faire un nom dans le foot quand on porte le nom de Henry, qui plus est quand on est attaquant. A désormais 27 ans, Thomas Henry commence lui à avoir une belle réputation. En effet, passé notamment par Nantes (2015-16), le Français sort de deux saisons intéressantes avec Louvain et espère bien continuer sur sa lancée pour confirmer au plus haut niveau et ainsi rattraper le temps perdu. Car avant de briller en Belgique, le natif d'Argenteuil a longtemps dû évoluer dans des divisions inférieures, comme à Chambly (2016-18), où il fut de l'épopée en Coupe de France. Finalement, c'est donc au plat pays que Thomas a véritablement explosé chez les professionnels.

 

La Belgique pour exploser


En fin de contrat en 2018, l'intéressé fait un choix qu'il ne regrettera pas en signant durant l'intersaison à Tubize, un club pensionnaire de la Proximus League (la deuxième division belge). Auteur de 13 buts en 23 matchs lors de sa première saison, l'attaquant est alors recruté par Louvain, chez qui il confirme avec 15 réalisations en 25 rencontres l'année suivante et participe donc pleinement à la montée du club en Jupiler Pro League, l'élite du foot belge. Là encore, Thomas brille en marquant à 21 reprises en 31 matchs. Des performances qui attirent forcément les convoitises, d'autant plus que le Français avait débuté 2021-22 tambour battant en Flandre (trois buts en quatre rencontres).

 

Venise pour confirmer


Annoncé à divers endroits, c'est finalement Venise qui a décroché le gros lot en août dernier en déboursant 5,5 millions d'euros pour l'une des révélations de ces dernières années en Belgique. En Italie, avec le promu, Henry connait pour le moment des débuts mitigés au sein d'un club qui va se battre toute la saison pour le maintien en Serie A, les Arancioneroverdi comptent trois points après cinq journées. Or, lors de la seule victoire des joueurs de Paolo Zanetti, le Français a été doublement décisif en ouvrant le score, puis en servant David Okereke lors de la victoire de Venise à Empoli (1-2). Ce lundi, au Stade Marcantonio-Bentegodi contre le Torino, le numéro 14, comme Thierry, tentera de s'illustrer et ainsi faire sortir son équipe de la zone rouge.

>