Naples : Comment faire sans Osimhen ?



Le verdict est tombé pour Victor Osimhen. Et il est très lourd. L’attaquant de Naples avait dû prématurément quitter ses partenaires, dimanche lors de l’affiche perdue face à l’Inter Milan (2-3) suite à un gros choc avec le défenseur Milan Skriniar, à la 55eme minute. Victime de « multiples fractures déplacées de l'orbite de l'oeil et de la pommette gauche » selon le club italien, l’ancien Lillois a été opéré avec succès mardi de la pommette.

Osimhen s’est vu poser des plaques et vis en titane et restera en observation plusieurs jours. Avant d’être éloigné des terrains durant… trois mois ! Estimée à « 90 jours » par Naples, l’absence du buteur pourrait faire très mal au club qui occupe la tête du classement depuis le début de saison et rêve d’un premier Scudetto depuis 1990. S’il ratera la Coupe d’Afriques des Nations, le Nigérian (19 sélections, 10 buts) va surtout manquer toutes les rencontres de Serie A d’ici là (en plus de la Ligue Europa).


Deux options a priori


Osimhen est très précieux pour le leader du championnat (en compagnie de l’AC Milan). En Serie A cette saison, il a marqué 5 buts en 11 matchs (11 titularisations) et sa présence contrarie énormément les défenses adverses par ses mouvements et sa vitesse. Après une première saison moyenne et des blessures, le jeune attaquant pesait très lourd depuis le coup d’envoi. Et là, il va rater les affiches contre la Lazio Rome, l’Atalanta Bergame, l’AC Milan, la Juventus Turin et l’Inter Milan qui pourraient avoir un important impact sur le classement.

Sans lui, ce n’est évidemment pas pareil. Deux options se dégagent a priori pour Luciano Spalletti sans Osimhen. L’entraîneur du Napoli peut d’abord aligner Andrea Petagna. L’attaquant international italien (1 sélection) n’a inscrit qu’un but en 10 entrées sur 115 minutes de championnat et il n’a pas du tout les mêmes mouvements que le titulaire du poste d’avant-centre. Le joueur de 26 ans ne joue pas en profondeur et préfère plutôt recevoir le ballon dans les pieds. La deuxième option ? Aligner Dries Mertens en faux numéro 9. Mais à 34 ans, le Belge, s’il reste capable de coups d’éclat (1 but cette saison en 7 matchs dont 6 entrées, 129 minutes), n’a plus les jambes de ses meilleures années.

Insigne, Lozano ou Zielinski encore plus haut ?


Spalletti tentera-t-il de voir Lorenzo Insigne (4 buts en championnat en 2021-22), le capitaine habituellement aligné sur la gauche, ou Hirving Lozano, voire Piotr Zielinski, les autres milieux offensifs régulièrement alignés, un peu plus haut si les options menant à Petagna et Mertens ne fonctionnent pas ? A voir, mais l’entraîneur napolitain peut en tout cas se préparer à des nuits compliquées durant plusieurs semaines…

>