Juventus Turin : Dybala présente ses excuses après la fête illégale

Panoramic

Mercredi soir, vers 23h30, trois joueurs de la Juventus Turin auraient enfreint les règles du couvre-feu en vigueur en Italie, en participant à une soirée organisée par et chez Weston McKennie, le milieu de terrain de la Vieille Dame. Selon la Stampa, 20 personnes étaient présentes, dont Paulo Dybala et Arthur Melo, ses coéquipiers à Turin. Alors que le club pourrait sanctionner les joueurs selon Goal, notamment avec des amendes lourdes, le numéro 10 de la Juve a pris la parole, sur son compte Instagram. Titularisé à 8 reprises cette saison en Serie A, notamment en raison de blessures permanentes, il a assuré que ce n'était pas une fête.


"Ce n'était pas une fête", indique Dybala


"Je sais que dans un moment aussi difficile pour le monde avec le COVID, il aurait été préférable de ne pas faire d'erreur, mais j'ai eu tort de rester dîner. Ce n'était pas une fête, mais je me suis quand même trompé et je m'en excuse", a-t-il commenté sur son compte Instagram. Dybala avait été déclaré porteur asymptomatique du virus le 21 mars 2020, tout comme sa compagne, l'actrice et chanteuse Oriana Sabatini. Sur une durée d'un mois et demi, il avait été testé positif quatre fois. Alors que la Juventus Turin va disputer le derby face au Torino, samedi en Serie A (18h30), Andrea Pirlo pourrait prendre des mesures fortes en se passant des trois joueurs impliqués dans cette fête.

>