Federico Chiesa, nouveau leader de la Juventus ?

Reuters

Plus ou moins fixée sur Cristiano Ronaldo, peut-être bientôt sur Paulo Dybala, la Juventus s'est en tout cas à quoi s'en tenir avec Federico Chiesa. Le jeune ailier droit a ponctué sa saison 2020/2021 d'une incroyable manière avec un Euro réussi sur le plan personnel (6 matchs, 2 buts) et bien sûr collectif. Et par ricochet, c'est le club du Piémont qui peut s'en satisfaire. En octobre 2020, après 153 matchs disputés sous le maillot de la Fiorentina, son club formateur, l'Italien de presque 24 ans s'est engagé sous la forme d'un prêt de deux ans avec la Juve. Dans la cité transalpine, Federico Chiesa s'éclate et participe à 43 matchs où il marque 14 buts et délivre 10 passes décisives.

La frappe magique de Chiesa contre l'Espagne :

Les performances du droitier incitent Roberto Mancini a faire appel à lui pour l'Euro 2020. Durant le championnat d'Europe, le fils d'Enrico, ancien international italien, fait étalage de son talent, devenant même titulaire à la place de Domenico Berardi. Virevoltant, percutant, le Turinois gagne peu à peu sa place et son poids sur les rencontres augmente à une vitesse exponentielle. Après le sacre de l'Italie en finale contre l'Angleterre aux tirs au but, l'attention n'est pas retombée pour l'ailier droit qui pourrait être l'un des piliers offensifs de la Juve. Déjà lors de sa première saison, le natif de Gênes avait été l'un des rares turinois à sortir du lot.


Une option d'achat à 40 millions

Selon le site spécialisé « Transfermarkt », l'Italien est celui qui a pris le plus de valeur juste après le championnat d'Europe, au même titre de Declan Rice ou Pedri. Toujours selon le site, sa valeur oscillerait aux alentours de 70 millions d'euros. Mais en fine négociatrice, la Juve a bien évidemment préparé son coup même si elle ne s'attendait pas à ce que son N°22 réalise de telles performances. Dans le deal Federico Chiesa avec la Fiorentina, les Turinois ont une option d'achat obligatoire de 40 millions d'euros si leurs objectifs sont remplis. D'abord, le club doit finir dans le top 4 en 2020/2021 (4e la saison dernière) et 2021/2022.

Et deuxièmement, l'Italien doit jouer 60% des rencontres avec au moins 30 minutes de temps jeu ou il doit marquer 10 buts et délivrer 10 passes décisives. Ces conditions sont largement atteignables pour la formation piémontaise d'autant que Massimiliano Allegri, le nouvel entraîneur bianconero à la place de Pirlo, lui a réservé une place de choix dans son futur onze de départ.

Et le moins que l'on puisse dire est que les dirigeants de la Juve ont eu du flair puisque de grosses écuries anglaises sont venues aux renseignements. Le message renvoyé par le président Agnelli est on ne peut plus clair : aucune chance que Federico Chiesa s'en aille. Le quotidien italien La Repubblicca révèle même que la Juventus a refusé une offre à 100 millions d'euros pour sa pépite. C'est vrai qu'avec une autre saison à disputer à moindres frais et une option d'achat à 40 millions d'euros, le jeu en vaut la chandelle.


>