Chez les Inzaghi, c'est Simone le plus populaire

La Lazio vient de réaliser la plus belle série de son histoire. Avec dix succès consécutifs en Serie A, les Laziales pointent à la troisième place du classement derrière l'Inter et la Juventus. Avec 42 points, le club qui vient de fêter ses 120 ans a surtout fait le trou sur ses premiers poursuivants. Un petit miracle pour une formation qui n'est que sixième au classement des budgets. Pour rivaliser avec des équipes qui ont près de deux fois plus d'argent, le club romain peut compter sur Simone Inzaghi.

 

L'entraîneur de 43 ans fait des miracles sur le banc de la Lazio. Celui qui est resté dans l'ombre de son frère Filippo pendant sa carrière de joueur a réussi à se faire un nom une fois sa retraite sportive annoncée. International italien à trois reprises, Simone Inzaghi est aussi lié à la Lazio que son frère au Milan. Il y a évolué pendant onze ans avant d'en être l'entraîneur. Son principal fait d'armes est la participation au doublé Coupe-championnat en 2000. Un palmarès incomparable avec celui de Super Pippo. Mais depuis qu'il est passé sur le banc, le cadet refait son retard dans la hiérarchie familiale. Avec les coupes comme fil rouge.

Simone Inzaghi aligne un système hybride qui brille 

 



La Lazio Rome a gagné la Coupe d'Italie à sept reprises. Simone Inzaghi a été de la partie à quatre reprises (trois comme joueur, une comme entraîneur). En Supercoupe, le rendement du natif de Piacenza est encore meilleur avec quatre titres (deux comme joueur, deux comme entraîneur), sur les cinq remportés par le club romain. Ces deux trophées sont actuellement gardés précieusement au Stadio Olimpico.

Et désormais, cette recette du succès a été exportée en Serie A. En 2017, c'est déjà son équipe qui avait mis fin à l’invincibilité à domicile de plus de deux ans de la Juventus Turin. En 2020, elle a franchi un nouveau cap et peut légitimement prétendre au titre. Simone Inzaghi aligne régulièrement un 3-5-1-1. Un système hybride qu'il a eu le temps de peaufiner depuis son arrivée sur le banc du pensionnaire de Serie A en 2016. Une longévité rare en Italie.

A titre de comparaison, son frère aujourd'hui en charge de Benevento en Serie B n'a pas réussi à diriger plus de 60 matchs dans l'élite italienne depuis 2013. C'est donc depuis la deuxième division que le champion du Monde observe son petit frère briller dans le rôle d'entraîneur. Deuxième attaque et deuxième défense du championnat, l'équipe de Simone Inzaghi profite des nombreux buts de Ciro Immobile pour proposer un jeu spectaculaire et efficace. De quoi rentrer dans l'histoire et rendre possible le retour des Biancocelesti au sommet. Et peut-être même de rendre les exploits de Simone Inzaghi plus mémorables que ceux de Pippo.