Atalanta Bergame : Ilicic souffre d'une nouvelle dépression


Au terme du match nul entre la Lazio Rome et l'Atalanta Bergame, samedi soir pour le compte de la 23ème journée de Serie A (0-0), Gian Piero Gasperini a abordé les dernières absences dans le groupe de la DEA de son avant-centre, Josip Ilicic. Ce dernier n'a en effet pas été convoqué durant 3 matchs consécutifs, face à Venise (Coupe d'Italie), l'Inter Milan, puis la Lazio Rome. Le joueur souffre d'une nouvelle dépression, comme l'a reconnu son coach, au micro de Sky Italia. "Ce n'est jamais facile pour moi de parler d'une situation comme celle-ci, car c'est très personnel. Je peux seulement dire que nous serons toujours proches de lui, car ce sont des situations qui vont au-delà du football, au-delà de la profession."

"Il sait qu'en tant que personne, nous l'attendrons toujours"


Le technicien âgé de 63 ans a répondu à certains commentaires qui mettaient en avant une prétendue fragilité mentale de son joueur. "Je peux dire que c'est une personne normale et positive, mais l'intérieur de nos esprits, c'est parfois comme une jungle. Il est difficile pour les psychologues de comprendre ce qui se passe, et encore plus pour nous. Il sait qu'en tant que personne, nous l'attendrons toujours. En tant que joueur, je ne peux pas répondre à cela, tout est très imprévisible et délicat", a affirmé l'entraîneur de l'Atalanta Bergame.


Lors du printemps 2020, période du premier confinement, Ilicic avait déjà souffert d'une dépression, et avait dû rentrer en Slovénie afin de se ressourcer. Il est à noter que la ville de Bergame a été l’épicentre de la première vague de Coronavirus en Italie, et en Europe. A cette époque, des camions militaires ont dû transporter des cercueils en pleine nuit depuis cette ville vers d’autres communes, situées dans le nord de l’Italie.

>