XV de France : Dupont regrette le manque d'entente entre la FFR et la LNR

 

Alors que le ciel semble actuellement bleu pour le XV de France, la querelle entre la Fédération française de rugby (FFR) et la Ligue nationale de rugby (LNR) a légèrement entaché ce beau paysage. En fin de compte, les joueurs sélectionnés par Fabien Galthié ne pourront faire que trois feuilles de match maximum cet automne, sur les six rencontres prévues. Interrogé sur le sujet, Antoine Dupont a exprimé ses regrets. « On viendra jouer quand on sera appelés, cela ne change rien à mon approche. Mais c'est dommage de se retrouver dans cette situation. On est le seul pays où on n'arrive pas à s'entendre et à trouver des solutions mais on le dit depuis des années sans que les choses n'avancent. Les joueurs sont au milieu de tout ça et, à part le regretter, on ne peut pas dire grand-chose. Si ce n'est qu'on jouera lorsqu'on nous le demandera », a notamment confié le demi de mêlée, dans une interview au Midi Olympique.

Dupont, le nouveau « ministre de l'Intérieur » ?


Cependant, après ce beau succès contre le pays de Galles (38-21), la France s'est idéalement préparée avant de recevoir l'Irlande, une rencontre décisive pour le titre dans le Tournoi des VI Nations 2020. Du coup, la bonne humeur se fait ressentir du côté de Marcoussis, le camp d'entraînement des Bleus, où Dupont répond à un nouveau surnom : le ministre de l'Intérieur ! « C'est bien trouvé mais l'idée n'est pas de moi à la base. Sur les deux essais, je n'ai finalement rien à faire », a reconnu le joueur de Toulouse, qui se régale avec une ligne d'arrières de très haut niveau. « C'est le jeu que j'affectionne et je fais tout pour me porter au soutien. Ces actions sont les plus dures à produire mais aussi celles qui procurent le plus de plaisir », a également expliqué Dupont, qui a pu bonifier le travail de Virimi Vakatawa et Romain Ntamack notamment.