Ecosse: Cotter dit "non" à un départ anticipé

Tout le rugby écossais est tombé de très haut à l'occasion d'un Tournoi des 6 Nations que les joueurs de Vern Cotter ont achevé sur la cuillère de bois en concédant une 5e défaite en 5 journées, la plus cuisante de la compétition face à l'Irlande, sacrée à Murrayfield (40-10). Une dernière humiliation pour effacer pour de bon l'élan qu'avait su impulser Cotter depuis sa nomination il y a moins d'un an...

Au point qu'il se murmure aujourd'hui que le technicien néo-zélandais pourrait finalement ne pas aller au bout de son contrat et activer une clause lui offrant l'opportunité d'un départ anticipé. Une rumeur qui coïnciderait, selon les médias écossais, avec l'intérêt que porterait... l'Union Bordeaux Bègles à l'ancien manager de Clermont. Le club girondin qui préparerait ainsi la succession d'un Raphaël Ibanez cité parmi les favoris pour endosser la charge de sélectionneur du XV de France.

Une perspective que Cotter a tenu fermement à démentir dans les colonnes de The Scotsman : "Je suis surpris. La réponse est non. J'ai une Coupe du monde à préparer et un Tournoi des 6 Nations ensuite. Je n'ai aucun contact avec qui que ce soit", a souligné le Kiwi.