Britz a été tué d'un seul coup de poing !

Facebook_@RubyAzur

Un seul coup de poing porté à main nue aura été fatal à Barend Britz (63 ans) : telle est la conclusion de l'examen médico-légal, que rapporte L'Indépendant, après le décès brutal de l'ancien deuxième ligne de l'Usap agressé par un individu devant son bar du centre-ville de Perpignan. Et décédé directement des suites de ses blessures, infligées par le principal suspect, mis en examen pour « meurtre » et écroué. Il aura suffi d'un "crochet asséné avec une puissance extrême" au bas du visage de Britz pour provoquer la chute au sol de la victime elle-même à l'origine d'un traumatisme crânien extrêmement important. Pour le procureur de la République de Perpignan, Jean-Jacques Fagni, "ce choc a fini d’aggraver les violences." A noter que l'utilisation par l'agresseur d'un coup de poing américain, un temps évoqué, n'est plus d'actualité : "Rien ne confirme la présence d’une arme de ce type", indique encore le parquet.