All Blacks: Retallick snobe le Top 14 et préfère le Japon

Supplied

"Je n’ai jamais eu l’intention d’aller en France et de jouer à ce style de rugby." Brodie Retallick (28 ans, 75 sélections) n'y va pas par quatre chemins lorsqu'il s'agit pour le 2e ligne champion du monde en 2015 avec les All Blacks d'expliquer que le Top 14 n'a jamais été une option de carrière et de justifier dans la presse néo-zélandaise sa décision d'évoluer à l'issue de la prochaine Coupe du monde au Japon (20 sept.-2 nov.) lors des 2 prochaines saisons en Top League, le championnat nippon.

Les cadences infernales et le le jeu souvent cadenassé du Top 14, très pour le meilleur joueur 2014 : "C’était l’occasion de prendre soin de mon corps, de passer plus de temps avec ma famille et de vivre une culture différente, tout en faisant ce que j’aime", lance encore Retallick. Par ailleurs, autre cadre néo-zélandais sur les tablettes des clubs européens, Beauden Barrett (28 ans, 73 sélections) n'aurait lui aussi pas l'intention de rejoindre le vieux continent, à en croire le New Zealand Herald selon lequel l'ouvreur, sacré par 2 fois meilleur joueur de la planète (2016, 2017), pourrait goûter une année sabbatique, à l'instar d'un Richie McCaw avant lui, pour jouer au Japon et mieux revenir au pays du côté des Blues d'Auckland en 2021 avec à la clé un nouveau contrat le liant à la Fédération néo-zélandaise (NZRU).